1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Ayla, le bébé miraculé du tragique accident de Jerry Collins, va mieux
1 min de lecture

Ayla, le bébé miraculé du tragique accident de Jerry Collins, va mieux

Le 5 juin dernier, l'ancien All-Blacks et sa femme décédaient dans un tragique accident de voiture d'où s'est sortie miraculeusement Ayla, leur bébé de 4 mois.

Jerry Collins et sa compagne sont décédés dans la nuit du 4 au 5 juin
Jerry Collins et sa compagne sont décédés dans la nuit du 4 au 5 juin
Crédit : AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

De bonnes nouvelles de la miraculée. Depuis l'accident de voiture qui a causé la mort de Jerry Collins et sa femme près de Béziers le 5 juin dernier, la petite fille du couple était hospitalisée dans un état critique. Mais un mois après le drame qui a endeuillé le monde de l'ovalie, les nouvelles sont rassurantes. La petite Ayla, âgée de 4 mois, est sortie du coma et se porte mieux.

La nouvelle est venue d'un autre All-Black et ami du couple : Neemia Tialata. Le joueur du Stade Toulousain, a en effet rendu visite à la fille de Jerry Collins à l'hôpital de Montpellier où elle est toujours gardée en observation. Le Néo-Zélandais a posté une photo sur son compte Twitter donnant le biberon à Ayla, vêtue d'un maillot des Hurricanes, ancien club de son père, qui s'est incliné le soir même en finale du Super 15.. 

Jerry Collins, le sauveur

Et si la petite Ayla a la vie sauve, c'est avant tout grâce à son père, selon la légende du rugby Jonah Lomu. "Ce qui ressort des rapports et de comment les secours l'ont retrouvé, c'est qu'il protégeait sa fille. C'est représentatif de Jerry. Quand vous parlez de mettre votre corps sur la ligne, lui l'a fait", a notamment déclaré l'ancien joueur lors des funérailles en Nouvelle-Zélande. 


Des propos qui font écho à ceux de Chris Masoe, pensionnaire du Top 14. Le Toulonnais, cousin de Jerry Collins, avait évoqué un temps de réaction incroyable. "En une fraction de seconde, tu giclais de la mêlée pour aller plaquer. Je sais que tu as eu le même réflexe. Tu as pris ton bébé dans les bras, tu l'as protégé de tout ton corps et lui as donné une chance de pouvoir se battre pour survivre.Voilà le genre d'homme et de joueur que tu étais, mon frère", avait-il déclaré. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/