1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Affaire des paris suspects : "Ça reste des condamnations sévères" selon l'avocat de Nikola Karabatic
1 min de lecture

Affaire des paris suspects : "Ça reste des condamnations sévères" selon l'avocat de Nikola Karabatic

INVITÉ RTL - L'avocat de Nikola Karabatic a réagi à la condamnation de son client, indiquant que la sanction n'est en rien justifiée.

Maître Corbier, avocat des frères Karabatic
Maître Corbier, avocat des frères Karabatic
Affaire des paris suspects : "Ca reste des condamnations sévères" selon l'avocat de Nikola Karabatic
02:17
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

Le tribunal de Montpellier a donc enfin statué concernant l'affaire des paris et du match de handball truqué Cesson-Montpellier. Le tribunal a donc reconnu les deux frères Nikola et Luka Karabatic coupables d'escroquerie et la star de l'équipe de France a été condamnée à 10.000 euros d'amende. Un verdict que rejette l'avocat des deux internationaux à l'antenne de RTL. "Le tribunal de Montpellier n'a pas été particulièrement clément parce que nous sommes condamnés alors que nous espérions une relaxe", a d'emblée expliqué maître Michaël Corbier. 

La justice ne pouvait pas faire autrement ?

Le représentant des Karabatic a d'ailleurs interjeté appel et ne compte pas céder, malgré les peines inférieures aux réquisitoires. "Ça reste des condamnations que nous trouvons extrêmement sévères", argumente Me Corbier. "Et quand bien même Nikola et Luka auraient été condamnés à un euro de dommages et intérêts je vous tiendrais le même discours". Car le fond du problème reste bien la culpabilité des joueurs, que refuse d'admettre leur avocat. "On a définitivement abandonné l'idée d'un match truqué mais on condamne quand même. Ce qui est d'une logique qui m'échappe", explique-t-il en référence au jugement qui ne semble pas indiquer qu'il y ait eu de match truqué. 

 Y-avait-il alors une volonté de la part de la justice de "se payer" les stars du handball ? "Je n'ose pas imaginer que ça a pu être le cas", tempère l'avocat. "Je crois qu'elle (la justice) a tellement avancé dans ce dossier qu'elle ne peut plus reculer". Me Corbier indique qu'il a longtemps alerté sur les frais engagés par la justice, qui ont pu l'empêcher de juger "en toute sérénité". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/