7 min de lecture Divertissement

Amanda Lear : "Je ne souffre pas du confinement: je vis seule depuis des années !"

Invitée de Stéphane Bern ce matin, la comédienne a expliqué comment elle vivait la situation chez elle, dans le sud de la France. L'artiste s'adonne à la peinture et vit "entourée de chats"

A la bonne heure - Stéphane Bern À la Bonne Heure ! Stéphane Bern iTunes RSS
>
Patrice Leconte, Dominique Rocheteau, Olivier Amiot et Amanda Lear dans "À la Bonne Heure !" du lundi 27 avril 2020 Crédit Image : PJB/SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
David Buron

Retrouvez Stéphane Bern dans A La Bonne Heure ! du lundi au vendredi de 11h30 à 12h30, sur RTL, pour une émission spéciale confinement.

Pour vous divertir, toutes générations confondues, l'équipe de l'émission vous propose un nouveau jeu qui vous emmène des rois de France aux rois de la pop, des trésors de nos villages aux trésors de la chanson, du cinéma, de tout ce qui fait le patrimoine... avec des stars que nous prenons chaque jour au téléphone pour débriefer vos réponse !

Quatre nouvelles énigmes au menu ce matin, et quatre chances de gagner des cadeaux ! Pour cela, dès que vous croyez avoir la bonne réponse à l’énigme, envoyez un SMS au 64900 (0,35cts/sms) avec le mot clé "JEU" suivi de votre réponse. Vous passerez peut-être à l’antenne afin de la vérifier avec Stéphane Bern et un invité qualifié.

Énigme n°1

"Pour commencer cette énigme, j’ai envie de vous parler d’un belge qui est né en 1912, fils d’un diamantaire et champion de water polo. Il fut un des rares juifs à participer aux JO de Berlin où il remporta deux médailles.
Pendant la guerre, il entre dans la Résistance, il est arrêté par la Gestapo, miraculeusement libéré. Il sera d’ailleurs décoré de la Croix de guerre belge et de la médaille de la Résistance.
A la Libération, il rejoint son père qui s’est réfugié en Savoie et il est chargé, par le gouvernement, de s’occuper des ressortissants belges qui reviennent des camps de concentration. Et pour ce faire, il loue un hôtel à Chamonix. Il faut réapprendre à vivre à ceux qui ont côtoyé la mort. Alors, on essaye de s’amuser, de faire du sport, d’oublier les problèmes.
Et quand quelques mois plus tard, il rejoint son beau frère qui est barman en Corse, il a comme une révélation : c’est cela dont nous avons besoin, de la détente, du sport, du soleil.
Dans ses démarches, il rencontre un entrepreneur spécialisé dans le matériel de camping et de couchage qui accepte de lui louer du matériel sans être tout à fait sûr d’être remboursé.
Il crée sa société le 27 avril 1950, il y a aujourd’hui exactement 70 ans, donc
C’est ainsi que le petit village de pêcheurs d’Alcudia dans les Baléares deviennent la première destination qu’il ouvre en collant lui même des affichettes de pub dans le métro. On paye, à l’époque c’est 15.000 francs  anciens on est dans les années 50, pour ceux qui se souviennent des francs qu’on a connus, ça ferait donc 150F. ) et tout est compris.
Il y a un projet derrière tout cela, et qui n’est pas du tout financier : c’est d’abattre, le temps des vacances, toutes les barrières, les différences sociales. On mange à la même table, on se tutoie et bientôt, comme l’épouse de ce gourou belge a vécu à Tahiti, le paréo et le collier de fleurs sont de mise …
L’idée est révolutionnaire, le succès est grandissant mais mais mais l’argent n’est pas encore au rendez vous. Il faudra justement que l’homme qui avait loué les toiles et les tentes intègre la société et amène des investisseurs, comme le baron Edmond de Rothschild, pour que l’entreprise finisse par être introduite en bourse et devienne une multinationale …
Ah j’oubliais : pas mal de stars, comme Anne Roumanoff, Patrick Bruel, Luc Besson, Gérard Lenorman , par exemple, y ont fait leurs débuts …

Mais quelle est cette institution  qui fête son 70e anniversaire ?"

À lire aussi
Chantal Ladesou dans "Les Grosses Têtes" Les Grosses Têtes
VIDÉO - Les Grosses Têtes : une Chantal Ladesou revigorée fait son retour

La réponse: Le Club Med. 
Au téléphone pour en parler avec nous: Le réalisateur Patrice Leconte, qui a immortalisé le fameux club de vacances dans son film Les Bronzés

Patrice Leconte
Patrice Leconte Crédit : AFP

Énigme n°2

"Pour cette énigme j’ai envie de vous parler d’un lieu, extrêmement célèbre.
On connaît son nom. Surtout si on est sportif. Mais on ne sait pas toujours d’où il vient. Eh bien on le doit au fondateur d’un groupe de magasins de grande distribution dont le nom évoque la roulette ou le black jack ou les machines à sous. Il faut dire qu’il avait installé son premier magasin, c’était en 1898, à l’emplacement de l’ancien Casino lyrique de la ville. Ce qui n’était alors qu’une modeste épicerie est devenu aujourd’hui un des leaders de la grande distribution.
C’est ce même patron qui avait racheté dans les années 30 un vaste terrain de 40.000 m2 qui appartenait jusqu’alors, je vous le dis, parce que j’aime bien ce nom qui ne se prononce pas comme il s’écrit à la famille de Broglie.  Ce terrain servait alors de décharge et une société «  les amis du sport » décide alors d’u construire un stade.

A l’origine, comme tous les stades, celui-ci comprenait un terrain principal, des terrains annexes et une piste d’athlétisme. Et puis avec le temps tout cela a disparu. Comme dans les stades anglais les tribunes qui s’appellent Pierre Faurand, Henri Point, Charles  Paret, nom d’hommes d’affaires ou de cadres qui se sont illustrés dans la construction du stade,  ou encore Jean Snella du nom d’un grand sportif qui fut joueur et entraîneur de l’équipe qui s’y produit, les tribunes, donc, entourent le terrain, comme dans les stades anglais. D’ailleurs le surnom qu’on lui a attribué le prouve : on l’appelle le Chaudron.
C’est sous la présidence d’Henri Rocher et la conduite de Robert Herbin, que ce chaudron a connu mes plus belles chaleurs pour ne pas dire ses plus belles heures …

Mais quel est ce lieu mythique ?"


La réponse: Le stade Geoffroy-Guichard. 
Au téléphone pour en parler avec nous: Dominique Rocheteau. 

Le stade Geoffroy Guichard en 2017
Le stade Geoffroy Guichard en 2017 Crédit : THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Énigme n°3

"Dans « Voir la mer » de Patrice Leconte,avec qui on était en ligne tout à l’heure, on entend une de ses plus belles chansons. Une chanson un peu triste dans laquelle une fille parle à sa mère de sa vie et lui dis que le bonheur passera peut-être sans qu’elle ne sache le reconnaître.
On a souvent dit d’elle qu’elle était autoritaire. En réalité, elle avait un caractère trempé. Son père d’ailleurs l’avait surnommée le Petit Caporal. Etait-elle aussi forte qu’on a voulu le dire ? Quoi qu’il en soit,  de la force, il en aura fallu pour ne pas se laisser griser par les grands bonheurs de sa vie ni, non plus, se laisser abattre par les grands malheurs qui l’ont jalonnée.
Tout petit caporal qu’elle était, elle a accepté, à l’aube de sa carrière de changer de prénom pour ne pas faire d’ombre à celle qui était alors la plus grande vedette de la chanson française, la magnifique Isabelle Aubrey. Exit, donc, Isabelle.

Idée étonnante, d’ailleurs car on voit mal qui aurait pu confondre l’interprète des chansons de Ferrat et des textes d’Aragon avec celle qui, à peine sortie des bancs de l’école, était à cent lieues de comprendre les paroles parfois ambiguës qu’on mettait dans sa bouche. C’est que, pour beaucoup d’hommes, paroliers, compositeurs, producteurs, elle était une sorte d’incarnation vivante de la Lolita de Nabokov et c’était bien comme ça.
La première étape de sa carrière sera marquée de ses succès populaires et de ses amours avec les stars de l’époque qui avaient nom Claude François ou Julien Clerc. Le premier était  jaloux de sa réussite. Ils se sépareront en mauvais terme mais Claude François évoque cette séparation dans ce qui sera son plus grand succès:

>
Comme d'habitude

Quant à Julien Clerc qui se remit difficilement de leur rupture, il lui consacrera, avec la complicité d’Etienne Roda Gil, une des plus belles chansons d’amour jamais écrites
Et puis il y a ce jour du printemps 1973 où dit-on, elle roule dans Paris au volant de son Austin et où elle entend une chanson au titre prémonitoire Attends moi…

>
Julien Clerc - Souffrir par toi (Live) Le Grand Studio RTL

Attends moi c’est ce qu’elle dira à celui qui la chante et qui composera pour elle et avec elle ses plus beaux succès … 

Mais qui est cette chanteuse, cette star qui a apporté beaucoup à la chanson française ?"

La réponse: France Gall. 
Au téléphone pour en parler avec nous: Olivier Amiot, qui a bien connu France Gall et produit de nombreux documentaire sur la chanteuse et sur Michel Berger. 

La chanteuse France Gall est décédée le 7 janvier 2018. Elle était l'inoubliable interprète de "Résiste" ou "Il jouait du piano debout".
La chanteuse France Gall est décédée le 7 janvier 2018. Elle était l'inoubliable interprète de "Résiste" ou "Il jouait du piano debout". Crédit : CINELLO/SIPA

Énigme n°4

"Le nom de l’artiste que je voudrais vous faire découvrir maintenant est connu dans le monde entier. Alors comment faire en sorte que vous ne le deviniez pas tout de suite ?
Peut-être, justement, en commençant par son nom !
Bien qu’il soit né à Chicago, son patronyme est d'origine… française. Eh oui ! Des recherches ont en effet prouvé qu'au 11e siècle ses ancêtres ont quitté le village d'Isigny-sur-Mer, dans le Calvados, pour s'établir.. en Angleterre.
« Isigny » : retenez bien ce nom… et essayez peut-être de le prononcer avec un accent américain …
Toujours est-il qu’au fil des siècles, la famille est passée de l’Angleterre à l'Irlande, puis de l'Irlande aux États-Unis.. où cet artiste a fait fortune, et encore le mot est faible …
La première fois qu'il vient en France, c'est en novembre 1918.

Il veut absolument participer à la guerre et se fait engager au sein de la Croix rouge américaine. Heureusement, il ne débarque au Havre. Que le 12 , c’est à dire au lendemain de l'armistice ! Et quand je dis « heureusement », c’est parce que s’il avait péri pendant cette guerre, le monde aurait été privé d'un des plus grands conteurs du  siècle
Il restera tout de même un an dans notre pays avant de repartir chez lui, dans l'Illinois.
De retour en Amérique, l'apprenti ambulancier se consacre enfin à sa grande passion : le dessin.

À Los Angeles, il fonde un premier studio, modeste, dans un garage. L'une de ses créations, un lapin nommé Oswald, connaît un joli petit succès mais… il se fait piquer les droits par un concurrent !
Vexé, l'artiste raccourcit les oreilles de son lapin et en fait une petite souris débrouillarde.
En 1928, la petite souris apparaît dans le premier dessin animé « sonore » : avec des bruitages et de la musique. Le succès est fulgurant et donne les moyens à ce dessinateur  et producteur de réaliser son rêve : faire tout un long métrage en dessins animées !
Jusqu'à sa mort en 1966 il en produira une quinzaine et récoltera, ce qui reste un record à ce jour, 22 oscars.

Et il aura surtout fait rêver des milliers.. que dis-je des milliers,  des millions d'enfants …

Je suis certain que vous avez reconnu cet enchanteur dont je viens de vous dresser le portrait ?"

La réponse: Walt Disney (1901 - 1966).
Au téléphone pour en parler avec nous: Amanda Lear. La comédienne a doublé le savoureux personnage "Edna Mode" dans l'une des dernières productions Disney / Pixar: Les indestructibles 1 & 2. 

Walt Disney a créé les Studios Disney en 1926
Walt Disney a créé les Studios Disney en 1926 Crédit : STF / UPI / AFP
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Divertissement Stéphane Bern Jeux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants