3 min de lecture Cinéma

Arnold Schwarzenegger : "Terminator n'est plus de la science-fiction, c'est notre réalité"

REPLAY - Terminator est de retour mercredi dans les salles de cinéma. Rencontre avec Arnold Schwarzenegger à l'affiche du 5ème volet de la saga, "Terminator Genisys" . Souvenirs et confidences de celui qui incarne depuis plus de 30 ans l'un des super héros du 7ème Art.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Interview d'Arnold Schwarzenegger, partie 1 Crédit Média : Stéphane Boudsocq | Durée : | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et La rédaction numérique de RTL

Ce mercredi 1er juillet marque le retour de Terminator avec le 5e volet de la saga créée par James Cameron et le film ramène Arnold Schwarzenegger dans le rôle du célèbre robot. À 68 ans, le public retrouve le personnage qui lui a permis de devenir une star en 1984. Lors de la promotion de Terminator Genesys à Paris, l'acteur a accueilli les journaliste en costume gris élégant, bronzage californien de bon ton et deux énormes bagues, une à chaque main : une tête de mort argent massif qui doit bien peser 500 grammes et celle du gouverneur californien qu'il fut de 2003 à 2011. La politique l'avait éloigné des plateaux et logiquement, son mandat achevé, il s'est rappelé au bon souvenir Hollywood.

"Ce n'est pas incongru qu'ils m'aient appelé pour celui-ci (Terminato Genesys), a-t-il confié à RTL. Le seul que j'ai dû refuser est celui qui a été tourné quand j'étais gouverneur. Il était inconcevable que je fasse un film pendant cette fonction. Un mois après la fin de mon mandat, ils m'ont appelé pour jouer dans Terminator 5." Dans Terminator Genisys, on assiste à un nouvel affrontement entre la résistance humaine et la dictature des machines, qui ont pris le pouvoir dans un futur proche.

>
Terminator Genesys, la bande-annonce Crédit Média : Paramount Pictures | Date :

Les machines me fascinent plus que tout

Arnold Scwarzenegger
Partager la citation

À l'occasion d'un voyage dans le temps, le père du futur chef de la rébellion va devoir protéger la mère de l'enfant, qui n'est pas encore né d'un robot assassin venu lui-aussi du futur pour la tuer et donc empêcher l'avènement du fameux chef : vous suivez ? Pas grave, l'essentiel est ailleurs et notamment dans la scène de combat entre Schwarzenegger et Schwarzenegger : celui d'aujourd'hui et, (grâce à la magie des effets spéciaux), celui du 1er film, il y a plus de 30 ans. "C'était marrant de me battre contre moi-même. À l'époque des premiers films, je n'aurais jamais imaginé l'évolution des effets spéciaux en termes de modification de visage et de corps. Ils ont réalisé une copie parfaite de moi-même." 

À lire aussi
Gwyneth Paltrow et Robert Downey Jr.forment le duo Pepper Potts-Iron Man Avengers 4
"Avengers 4" : Gwyneth Paltrow a-t-elle spoilé le destin de Pepper et Tony ?

Évidemment Terminator Genisys n'a rien d'un film d'auteur mais tout de même entre deux scènes époustouflantes, (notamment une sur le pont de San Francisco), l'histoire pose justement la question de la place de la technologie dans notre vie et les dangers du tout connecté. Si les machines ont pris le pouvoir dans le scénario, c'est parce que l'homme a voulu pousser toujours plus loin leurs capacités. "Les machines me fascinent plus que tout. C'est pour cela que je pense que ce Terminator n'est plus tout à fait de la science-fiction, c'est notre réalité. L'intelligence artificielle est paraît-il pour 2025, donc autant dire pour demain" 

Être vieux ne veut pas dire que c'est foutu

Arnold Schwarzenegger
Partager la citation

Ce nouveau Terminator s'amuse aussi avec l'âge de son héros : à 3 reprises dans le film, le robot Schwarzenegger parlant de lui répète : "Je suis vieux mais pas obsolète". Est-ce aussi valable pour l'intéressé humain ? "Être vieux ne veut pas dire que c'est foutu", a déclaré Arnold Schwarzenegger. La preuve : après plus de 30 ans de carrière, l'acteur est toujours devant la caméra. Lui petit autrichien chétif, devenu le culturiste le plus titré histoire, a débarqué au cinéma en 1970 dans Hercule à New York, avant de connaître le 1er succès deux ans plus tard grâce à Conan le barbare, un rôle qui lui vaudra d'être engagé par Cameron pour le premier Terminator. Ne se sent-il pas prisonnier ce personnage ?

"C'est comme-ci quelqu'un me disait tu vas être enfermé dans une prison de femmes pendant 5 jours. Je dirais en voilà une bonne taule. Personne ne m'a forcé à jouer Terminator qui est un personnage très subtile." Si Terminator est devenu une telle référence dans le cinéma et le divertissement, c'est justement parce que la saga a su allier science-fiction, action et humour. Le robot tueur transformé en protecteur de l'humanité est célèbre pour certaines répliques comme "hasta la vista baby". "On ne sait jamais vraiment si c'est une réplique qui va devenir culte. Seul le public décide", a confié l'acteur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Fil Super Super-héros
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778919776
Arnold Schwarzenegger : "Terminator n'est plus de la science-fiction, c'est notre réalité"
Arnold Schwarzenegger : "Terminator n'est plus de la science-fiction, c'est notre réalité"
REPLAY - Terminator est de retour mercredi dans les salles de cinéma. Rencontre avec Arnold Schwarzenegger à l'affiche du 5ème volet de la saga, "Terminator Genisys" . Souvenirs et confidences de celui qui incarne depuis plus de 30 ans l'un des super héros du 7ème Art.
https://www.rtl.fr/culture/super/arnold-schwarzenegger-terminator-n-est-plus-de-la-science-fiction-c-est-notre-realite-7778919776
2015-06-29 09:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pCvelguu5yDPS2Pj5ms1lg/330v220-2/online/image/2015/0414/7777369434_le-terminator-originel-incarne-par-arnold-schwarzenegger-pourrait-bien-avoir-a-affronter-john-connor-lui-meme.jpg