2 min de lecture L'heure du jazz

Richard Bona et ses trois partenaires au micro de Jean-Yves Chaperon

Richard Bona, Manu Katché, Eric Legnini et Stefano di Batista jouent ensemble depuis peu mais avec un très grand plaisir. Chacun est une "pointure" dans l'univers du jazz. Jean-Yves Chaperon a voulu savoir ce qui les avait finalement amenés à tenter cette expérience et décider de monter sur la scène du 54ème Jazz à Juan.

Richard Bona au centre de ses partenaires en concert pour Jazz à Juan 2014 - crédits Office de Tourisme et des Congrés d'Antibes Juan-Les-Pins Gilles Lefrancq.
Richard Bona au centre de ses partenaires en concert pour Jazz à Juan 2014 - crédits Office de Tourisme et des Congrés d'Antibes Juan-Les-Pins Gilles Lefrancq.
Jean-Yves Chaperon et Serge Mariani

Stefano di Batista au saxophone, Eric Legnini au pîano, Manu Katché à la batterie et Richard Bona à la basse ont donné un concert très attendu et très remarqué le 15 juillet dernier sur la scène du 54ème Jazz à Juan. Juste avant, ils ont répondu, ensemble, aux questions de Jean-Yves Chaperon.

Bona, Kathcé, Legini et Di Batista sur la scène de Jazz à Juan - crédits Office de Tourisme et des Congrés d'Antibes Juan-Les-Pins Gilles Lefrancq.
Bona, Kathcé, Legini et Di Batista sur la scène de Jazz à Juan - crédits Office de Tourisme et des Congrés d'Antibes Juan-Les-Pins Gilles Lefrancq.

Jean-Yves Chaperon : Qu'est-ce qui a guidé cette idée de vous retrouver, vous rassembler pour jouer ensemble ?


Richard Bona : On s'apprécie les uns les autres, on se connaît, il y a eu l'occasion de jouer à Marciac et c'est un plaisir de jouer ici ensemble.

Jean-Yves Chaperon :L'idée c'est d'associer des styles différents ?... Stefano...

À lire aussi
Serge Gainsbourg hommage
Serge Gainsbourg à l'honneur sur RTL

Stefano di Batista : L'idée, elle vient déjà de l'estime réciproque que l'on a l'un de l'autre... ça nous a guidés à nous rencontrer. Et puis, aujourd'hui, on aime bien l'idée de mixer nos expériences, Charlie Parker, moderne... Richard, il apprécie beaucoup le fait d'être moi-même. Le mix des différentes façons de jouer la musique a été la raison principale qui nous a fait nous rencontrer.

Jean-Yves Chaperon : Tu confirmes, Manu ?

Manu Katché : Moi, je n'ai jamais joué avec Richard, et c'était vraiment une envie... Avec Eric, beaucoup, avec Stefano, non, on n'avait pas eu l'occasion de jouer ensemble, donc c'était des manques et Marciac, ça c'était une opportunité. Mais un concert, c'est trop peu, ce serait bien de recommencer. Et là, on a découvert, comme l'a dit Stefano, qu'il y avait des envies... on devait se rencontrer et jouer ensemble.

Legnini, Di Batista, Bona et Katché au 54ème Jazz à Juan - crédits Office de Tourisme et des Congrés d'Antibes Juan-Les-Pins Gilles Lefrancq.
Legnini, Di Batista, Bona et Katché au 54ème Jazz à Juan - crédits Office de Tourisme et des Congrés d'Antibes Juan-Les-Pins Gilles Lefrancq.

Jean-Yves Chaperon : Eric, dans des retrouvailles comme ça, comment ça se passe ? Il y a une répartition des rôles, ou tout de suite tout est évident ?

Eric Legnini : C'est un groupe où l'instinct et la manière naturelle de jouer étaient évidents. C'est avant tout un plaisir de jouer ensemble et il y a une très belle écoute musicale, et on s'entend bien. Il y a un côté immédiat dans la musique... On essaie aussi de passer un bon moment avec le public !

Jean-Yves Chaperon : Et comment se bâtit le répertoire ? Qui choisit les compositions ?

Eric Legnini : On a tous proposé des morceaux, on les a essayés, certains fonctionnaient mieux que d'autres...

Jean-Yves Chaperon : Richard, c’est l'aventure d'une tournée ou c'est un groupe qui a un avenir ?

Richard Bona : Un groupe a toujours un avenir dès qu'il sonne ! Mais cet avenir, on le laisse se définir lui-même aussi, sans le forcer. On s'éclate en tournée, je m'éclate avec le gang... On veut pas non plus que ce soit "Voici ce qu'on veut faire". Chacun a une carrière aussi, de son côté. L'opportunité existe, mais il faut que ça se fasse naturellement.

Jean-Yves Chaperon : Merci à vous !

Présentation du quartet de Richard Bona pour Jazz à Juan



 

Lire la suite
L'heure du jazz Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants