1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. "Je me suis rendue compte que la chanson me manquait", confie Régine, qui part en tournée
3 min de lecture

"Je me suis rendue compte que la chanson me manquait", confie Régine, qui part en tournée

REPLAY - Régine part en tournée pour la première fois de sa vie, alors qu'elle vient de fêter ses 86 ans et que sort une triple compilation de ses plus grands succès.

Régine, le 30 août 2013, à Deauville. (archives)
Régine, le 30 août 2013, à Deauville. (archives)
Crédit : AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU
"Je me suis rendue compte que la chanson me manquait", confie Régine, qui part en tournée
00:06:28
Steven Bellery & Charlie Vandekerkhove

Les confidences d'une icône, pour commencer, avec Régine qui part en tournée. Après quelques dates de rodage cet automne, elle lancera - le 24 janvier prochain à Lyon - son tour de France. La chanteuse sort également une triple compilation de ses plus grands succès. Nous l'avons rencontrée chez elle, dans le 8ème arrondissement de Paris. Régine - en pleine forme - raccrochait son téléphone. Elle réglait les derniers détails de sa tournée. La première de sa vie, alors qu'elle vient de fêter ses 86 ans.

"Je suis folle de joie, ça m'amuse beaucoup. Je fais partie des gens qui n'ont pas d'âge. J'ai une énergie de folie et je n'ai jamais arrêté de travailler", explique la chanteuse. "Je ne sais pas faire les mots croisés, et le Scrabble, je ne sais pas comment ça s'écrit. Le passé, c'est le passé. Quand on tourne trop la tête, on se casse la gueule ! Je me suis rendue compte à quel point la chanson me manquait." Quant au mot "retraite", elle ne veut tout simplement pas en entendre parler : "C'est un mot de mort, je n'y ai jamais pensé. je veux toujours faire des tas de choses, poursuit la chanteuse. Même-moi, parfois, je me perds, mais je me retrouve facilement", conclut-elle.

21 chansons sur scène

La Grande Zoa voit donc cette série de concerts comme une véritable fête. "Je vais chanter 21 chansons", raconte Régine. Patchouli chinchilla, Azzuro". Azzuro, sortie en 1969. L'une des 50 chansons qu'on retrouve dans le coffret 3 CDs qui vient de sortir.

Régine reste - à jamais - considérée comme une reine de la nuit. Elle a dirigé plus de vingt établissements simultanément. Le cultissime "Chez Régine", Rue du Four à Paris ou encore "Le Palace" dans les années 90... Elle a parrainé des croisières sur le Queen Elizabeth 2. Fait découvrir le twist au début des années 60. Côtoyé le tout-Paris : Jean Marais, Picasso, de Funès ou Eddie Barclay. Nous avons demandé à Régine d'où venait cette passion pour les ambiances nocturnes. "La nuit m'a toujours fascinée parce que mon père avait une usine de confiture et de fournitures pour pâtissiers. Une fois qu'il avait fini sa tournée, on s'arrêtait Rue des Rosiers chez un copain à lui, je dormais sur les banquettes..."

La tenancière la plus connue de France

À lire aussi

Régine devient la tenancière la plus connue de France. Grâce à quelques techniques singulières. "J'ai inventé la discothèque en 1952, précise-t-elle. "J'étais au vestiaire, dame pipi et portière, mais j'étais très chic. Je n'acceptais personne, je disais 'c'est plein', et les gens me disaient 'ah, vous ne savez pas qui je suis', moi je leur répondais 'et vous non plus, vous ne savez pas qui je suis'". 

Une destinée ponctuée de quelques souvenirs douloureux. Notamment pendant la Seconde Guerre Mondiale. Régine déménage souvent parce qu'elle est juive. "J'ai été un an et demi dans un couvent en Provence, j'ai appris une religion qui n'était pas la mienne. De là je suis partie dans un endroit de vieillards, en Alsace, où j'ai appris ma religion, et je suis tombée amoureuse. Et mon fiancé a été arrêté le 6 juin 44. Quelle destinée j'aurais eue ? J'étais peut-être faite pour autre chose, pourquoi pas."

Régine commence à chanter au milieu des années 60. Sa voix séduit les plus grands. Elle chantera des textes signés Aznavour, Salvador, Gainsbourg, Dabadie, Sagan, Barbelivien. Et même Barbara. Aujourd'hui, Régine ne porte plus le boa mais a toujours les cheveux roux et un statut d'icône qu'elle refuse tout sec : "Ça me fait vraiment chier. Une icône c'est quoi ? C'est une chose en cire, on va se prosterner devant... Moi je suis tout à fait normale, je parle avec tout le monde dans la rue."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/