1 min de lecture Canal+

Vincent Bolloré veut le retour du cryptage à l'ancienne pour Canal+

REPLAY - Le patron de Vivendi et du groupe Canal +, Vincent Bolloré, qui chamboule tout dans les organigrammes et programmes de ses chaînes télé, répond aux vives critiques dont il fait l'objet.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Vincent Bolloré, le patron de Canal +, s'exprime au micro de RTL Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : Laurent Marsick | Durée : | Date : La page de l'émission
Laurent Marsick
Laurent Marsick
et Martin Cadoret

Le patron de Vivendi a annoncé le retour du cryptage à l'ancienne sur sa chaîne payante Canal +. "Il faut que les gens voient un peu ce qui se passent sur la chaîne, et se disent qu'ils ratent le bon match, la bonne série, la bonne émission", justifie le patron. Actuellement, l'écran est tout simplement noir et propose aux téléspectateurs de s'abonner avec leur télécommande.

À Boulogne, un plan d'architecte en main, Vincent Bolloré a aussi répondu aux critiques que subit la présentatrice du Grand Journal, Maïtena Biraben. "Maïtena et l'équipe de Flab (la boîte de production de l'émission, ndlr) sont des gens que je soutiens et qui sont excellents. Tout le monde est en train de reconnaître que c'est une belle émission. Maïtena est là depuis 4 semaines, on ne peut rien juger sur 4 semaines", explique le patron breton.

Une vision de long terme

Le Grand Journal devrait rester en place. "Il n'y a aucun plan B," a coupé l'industriel français, avant de préciser que Maïtena Biraben s’inscrivait "dans la durée". "Je trouve que l'émission est excellente car elle correspond à ce qu'à besoin Canal. C'est une chaîne payante, donc ce n'est pas une question d'audience. Mais il faut y voir ce qu'on ne voit pas ailleurs. Et Maïtena symbolise cela", explique Vincent Bolloré, qui rajoute que l'ancienne présentatrice de La Matinale et du Supplément devrait rester à la tête de l'émission de Canal+ jusqu'en 2022. Une stratégie de long terme qu'il revendique, comme pour sa voiture électrique Bluecar qu'il a "mis 20 ans à faire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canal+ Vincent Bolloré Vivendi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants