1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. TF1 : Gilles Bouleau fait sa rentrée au JT de 20 heures
1 min de lecture

TF1 : Gilles Bouleau fait sa rentrée au JT de 20 heures

REPLAY - Invité des "Dessous de l'écran", le présentateur a annoncé des évolutions sur le 20 heures de TF1, qui lance sa nouvelle saison lundi 31 août.

Philippe Robuchon
Philippe Robuchon
Crédit : Elodie Grégoire
TF1 : Gilles Bouleau fait sa rentrée au JT de 20 heures
22:54
Philippe Robuchon & Christophe Chafcouloff

Le 31 août marque la rentrée de la grand-messe de l'information sur TF1. Chaque année, le match des JT de 20 heures fait rage. Pour cette saison 2015-2016, la chaîne a prévu des évolutions sur ses journaux. Des changements rendus nécessaires par la nouvelle manière de consommer l'information. "Les gens ne sont pas contraints de regarder le journal de 20h" admet Gilles Bouleau, qui insiste sur la plus-value à apporter : "Puisque les gens connaissent déjà l'information, il faut avoir un surcroît de pédagogie" lance t-il. "Il faut pas être "flippé", mais il faut se remettre en cause" reconnait t-il également par rapport à l'exercice de sa profession. Pour cette rentrée, TF1 a revu "l'atmosphère", avec une couleur par "ambiance".

Twitter est la meilleure et la pire des choses

Gilles Bouleau

Sur le fond, le journaliste assure qu'aucun thème ne sera laissé de côté. "On ne s'interdira rien" déclare t-il, évoquant le souci "d'équilibrer les choses différemment et voir ce qui se passe ailleurs". Pour le présentateur, "les gens savent à 90% l'actualité du 20h avant de regarder le 20h", tendance qui justifie le besoin d'être présent sur les nouveaux supports de l'information, tels que Twitter. Pour Gilles Bouleau, le réseau social est à la fois "la meilleure et la pire des choses", en raison de son instantanéité mais aussi des dérives de certains utilisateurs. Cela ne l'a pas empêché d'inaugurer un nouveau compte flambant neuf.

Notamment concurrencé cette année encore par David Pujadas sur France 2, Gilles Bouleau se félicite néanmoins du maintien de TF1 malgré des audiences en baisse. "En 2001 y avait 6 chaînes, maintenant il y en a 25" rappelle t-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/