1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Les "Guignols de l'info" : une nouvelle formule pas claire et un retour mitigé
2 min de lecture

Les "Guignols de l'info" : une nouvelle formule pas claire et un retour mitigé

REPLAY - Les Guignols de l'info sont de retour en crypté sur Canal + avec une nouvelle formule pour le moment difficile à interpréter.

l'invité du grand soir du 14/12/2015
06:22
Julien Quelen
Julien Quelen

Après la rumeur de l'été sur l'arrêt définitif des Guignols de l'info, le retour des marionnettes de Canal + était très attendu. Lundi soir, en crypté, la fameuse émission parodique réapparaissait donc à 20h50. Une attente démesurée par rapport au contenu livré, selon Benoît Daragon, journaliste spécialiste de la télévision chez Puremedias. 

"Je les ai regardé religieusement (...) Ça fait 6 mois qu'ils bossent dessus et honnêtement ce n'était pas très drôle, juge-t-il ainsi sur RTL. Il n'y avait pas beaucoup de blagues. On se dit qu'ils accumulent des blagues qu'ils sont frustrés de ne pas faire depuis des semaines. Au lendemain des régionales, je m'attendais à vraiment beaucoup mieux de la part des Guignols". 

Une formule pour les jeunes ?

Parmi les nouveautés, la marionnette de la journaliste Elise Lucet, celles de présentateurs plus anonymes pour coller avec la montée des chaînes d'information en continu, mais aussi et surtout un nouveau format dont la cible n'est pas simple à identifier. 

"C'était très très rythmé, pour plaire aux jeunes, on zappait un sujet toutes les 30 ou 40 secondes ça ne durait jamais très longtemps (...) On a vu la marionnete de Cyril Hanouna parce qu'on ne peut pas s'en passer aujourd’hui quand on veut faire une émission qui s'adresse aux jeunes", analyse ainsi l'invité de RTL Grand Soir.

Donner une pépite aux abonnés

Benoît Daragon
À lire aussi

Pourtant, le chroniqueur RTL  ne parvient pas à identifier totalement la stratégie voulue par les dirigeants de Canal +. Puisque l'émission n'est désormais plus accessible à tous, Benoît Daragon estime qu'il s'agit avant tout d'un recentrage de l'offre sur les abonnés. "Il (Vincent Bolloré, ndlr) veut donner une pépite aux abonnés. On voulait dire aux abonnés de Canal qui payent 40 euros 'le meilleur de l'humour à la télévision française sera pour vous'. Les abonnés de Canal sont des gens qui aiment le foot, mais c'est beaucoup de familles, de gens qui aiment le cinéma, donc ce n'est pas forcément que des jeunes". 

Il faudra donc attendre les prochaines éditions avant d'y voir un peu plus clair quand au nouveau visage des Guignols. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/