2 min de lecture Médias

Isabelle Morini-Bosc : "Je conseille à Nabilla d'aller de l'avant en assurant ses arrières"

ÉDITO - Lors de son procès qui s'est déroulé le jeudi 19 mai, Nabilla Benattia a enchaîné les tweets et les partages de photos sur les réseaux sociaux. Une attitude assez mal vue par les médias.

Isabelle Morini-Bosc : "Je conseille à Nabilla d'aller de l'avant en assurant ses arrières"
Isabelle Morini-Bosc : "Je conseille à Nabilla d'aller de l'avant en assurant ses arrières" Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Le coup de l'arroseur arrosé, vous connaissez ? C'est un peu la variante moderne du proverbe "Tel est pris qui croyait prendre". Et celle de l'expression carrément tendance et tendancieuse : "C'est toi qui voulais me mettre, bouffon, et ben c'est moi qui te mets". Ne riez pas, c'est ce que l'on entend régulièrement en passant devant des préaux de cour d'école à l'heure de la récréation. Et je vous confirme que c'est le meilleur endroit pour suivre l'évolution des expressions du jour. C'est assurément là qu'on est à la bonne école. 

Et, pour en revenir à l'essentiel de notre propos, qui est donc victime du coup de l'arroseur arrosé ? Momentanément et à y bien réfléchir, la télé-réalité et les médias, les médias et la télé-réalité. Combien de fois avons-nous affirmé que tous les candidats de ce type de programmes (Les Anges et assimilés...) étaient victimes du système et de productions qui les enfermaient dans un rôle

Qui tire profit de l'autre ?

Plus le temps passe, et plus j'ai un doute sur les enseignements à tirer face à ces émissions interchangeables qui mettent en scène le faux-dur, la vraie cruche, les blonds peroxydés de tous sexes à la raie bien sombre (non, pas celle sur laquelle ils s'asseyent, l'autre, la capillaire), les improbables bimbos tatouées qui ont l'air de produits avec code-barre, et tous huilés comme des frites Vivagel. 

Qui tire véritablement profit de l'autre ? Est-ce l'émission qui cantonne les participants dans des emplois définis, ou sont-ce les participants qui, incapables de sortir de leurs non centres d'intérêt, sclérosent l'émission ? On les croyait sans doute aucun manipulés, on les découvre sans aucun doute manipulateurs. Très au point côté utilisation du système. Cela ne change certes rien au résultat, sauf qu'il faudrait peut-être arrêter de plaindre des participants qui font ce qu'ils sont, qui sont ce qu'ils font, et se clashent en massacrant le français parce que rien d'autre ne les intéresse. 

Nabilla a partagé son procès sur les réseaux en temps réel

À lire aussi
Justine Delmas, Miss Aquitaine 2019. Télévision
Miss France 2020 : qui est Justine Delmas, Miss Aquitaine 2019 ?

Qui a commencé à débiliter l'autre ? Peu importe, le résultat est là ! Et il n'est pas anodin puisque nous finissons par admettre ces comportements comme étant logiques et admissibles. Tiens, citons à nouveau Nabilla, qui vient elle d'être citée à comparaître. Nabilla, c'est un cas à part. Voire un cas tout court. Intéressant. Une jeune femme dont on a constaté qu'elle avait de réelles aptitudes cérébrales. Pour peu qu'elle veuille se construire humainement aussi. Et qu'a-t-elle fait lors de son procès ? Elle a tweeté partout, tout le temps, fait des photos du tribunal comme s'il s'agissait d'un tournage. Pour exorciser sa peur ? On le souhaite. 

Le problème est de toutes façons moins là que dans les propos tenus par de nombreux chroniqueurs. Qu'ont-ils dit ? : "Que voulez-vous, c'est son mode de communication. Elle fait des photos et des tweets comme nous faisons, nous, des phrases. Pour elle la vie est une télé-réalité". Et c'est tout ? Personne ne lui rappelle, à elle qui est intelligente que le quotidien, c'est aussi la vraie vie, en l'occurrence pas une émission mais un procès. Moi, redisons-le, je lui souhaite plus que jamais d'aller de l'avant en assurant ses arrières. Mais justement, la télé il faut savoir s'en servir, il faut savoir s'en sortir. Parfois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Isabelle Morini-Bosc Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783353443
Isabelle Morini-Bosc : "Je conseille à Nabilla d'aller de l'avant en assurant ses arrières"
Isabelle Morini-Bosc : "Je conseille à Nabilla d'aller de l'avant en assurant ses arrières"
ÉDITO - Lors de son procès qui s'est déroulé le jeudi 19 mai, Nabilla Benattia a enchaîné les tweets et les partages de photos sur les réseaux sociaux. Une attitude assez mal vue par les médias.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-je-conseille-a-nabilla-d-aller-de-l-avant-en-assurant-ses-arrieres-7783353443
2016-05-23 19:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gUqFIWKwRdORl5SOcRMmdw/330v220-2/online/image/2016/0523/7783353714_isabelle-morini-bosc-je-conseille-a-nabilla-d-aller-de-l-avant-en-assurant-ses-arrieres.jpg