1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Fusillade à Charlie Hebdo : de nombreux médias bouleversent leurs programmes
1 min de lecture

Fusillade à Charlie Hebdo : de nombreux médias bouleversent leurs programmes

De nombreuses émissions ont été annulées suite à l'attentat qui à tué au moins 12 personnes ce mercredi dans les locaux de Charlie Hebdo.

Sébastien Cauet a annulé son émission cet après-midi
Sébastien Cauet a annulé son émission cet après-midi
Crédit : A. FAIDY/AUTOFOCUS.PROD/TF6
James Abbott
James Abbott

L'heure n'est pas à l'humour. Après l'attentat qui a tué au moins douze personnes ce mercredi dans les locaux de Charlie Hebdo, certaines émissions humoristiques de l'après-midi ont été déprogrammées en début d'après-midi. Cyril Hanouna, animateur de Touche pas à mon poste sur D8, a annoncé sur Twitter en début d'après-midi que son émission ne serait pas diffusée aujourd'hui.

Sur son compte Facebook, Sébastien Cauet a annoncé avoir pris une décision similaire. Il estime qu'il y a "des moments où faire de l'humour est compliqué... Aujourd'hui en est un". Il ne fera ainsi pas d'émission de radio en direct ce soir sur NRJ ajoutant "qu'aujourd'hui est une journée à vite effacer, mais à ne pas oublier". Enora Malagré, qui présente l'émission Enora le soir sur Fun Radio, et Guillaume Pley sur NRJ ont fait de même, estimant qu'il serait déplacé de faire leur émission dans ce contexte.

Des minutes de silence dans de nombreuses rédactions

En début de soirée, la chaîne de télévision TF1 a annoncé qu'elle déprogrammait sa nouvelle série "Chicago Police Department" qui devait être diffusée ce soir pour rallonger le journal de 20 heures. France 2 a également précisé qu'une édition spéciale de son journal serait diffusée, sans pour autant bouleverser le reste de ses programmes.

Mediapart va diffuser ce soir à 20h30 sur son site, en "mémoire des victimes, en défense de la liberté et contre la haine", une émission spéciale en solidarité avec Charlie Hebdo. Par ailleurs, de nombreuses rédactions dont celles de l'Agence France Presse, du Figaro et du Parisien entre autres ont souhaité respecter une minute de silence cet après-midi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/