1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Le cousin de la reine Elizabeth II fait son coming-out et présente son petit-ami
1 min de lecture

Le cousin de la reine Elizabeth II fait son coming-out et présente son petit-ami

Lord Ivar Mountbatten est le premier membre de la famille royale britannique à révéler son homosexualité, après avoir été marié à une femme pendant 22 ans.

Une vue de Buckingham Palace, le 25 mai 2010 (Illustration)
Une vue de Buckingham Palace, le 25 mai 2010 (Illustration)
Crédit : CARL DE SOUZA / AFP
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

C'est une grande première dans la famille royale britannique : l'un des membres de l'illustre lignée vient de révéler son homosexualité, et de présenter son petit-ami. Il s'agit de Lord Ivar Mountbatten, fils de la troisième marquise de Milford Haven, arrière-arrière-arrière-petit-fils de la reine Victoria, et cousin de la reine Elizabeth II. À 53 ans, il a décidé d'assumer son homosexualité, après un mariage de 22 ans avec une femme qui a donné naissance à trois filles. C'est dans le Daily Mail que le Lord a décidé de dévoiler son amour pour James Coyle, un employé de compagnie aérienne. 

Le père divorcé raconte qu'il a toujours su qu'il était bisexuel, mais explique qu'il "ne voulait pas s'y risquer parce qu'il savait que cela s'accompagnerait de tant de douleur." Sa femme était au courant de sa sexualité, et il affirme qu’aujourd’hui, "tout le monde dans la famille est au courant et chacun témoigne son soutien".

"Être un Mountbatten n'a jamais été le problème"

Si la famille royale britannique n'est probablement pas la plus progressiste du pays, il affirme que son nom de famille n'est pas la raison de son long silence. "Être un Mountbatten n'a jamais été le problème. C'est la génération dans laquelle je suis né." S'il s'émerveille "du chemin parcouru en terme de tolérance", il semblerait que la route soit encore longue. Comme le rapporte le journal, lui et son compagnon ont fait le pacte de ne jamais se montrer affectueux l'un envers l'autre en public, ne jamais se tenir la main et ne jamais danser ensemble en soirées. Pour vivre toléré, il préfère vivre caché. Concernant les petits surnoms affectueux? "Beurk, non, pas nous." 

La rédaction vous recommande


 

À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/