3 min de lecture Séries

"The Big Bang Theory", saison 11 : est-ce la saison de trop ?

ÉCLAIRAGE - Cela fait 10 ans et 231 épisodes que le groupe de geeks fait les beaux jours de la télé. N'est-il pas temps de dire stop ?

L'équipe originelle de "The Big Bang Theory"
L'équipe originelle de "The Big Bang Theory" Crédit : CBS
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

The Big Bang Theory revient en cette fin septembre aux États-Unis pour une onzième saison. Le casting, le format et le décor restent immuables. La première saison racontait l'histoire de quatre amis scientifiques, Leonard, Sheldon, Howard et Rajesh lors de l'arrivée fracassante d'une nouvelle et plantureuse voisine : Penny. 

Dix ans et 231 épisodes plus loin, la petite équipée s'est agrandie à la marge. Sheldon vit une romance singulière avec la fantasque Amy et Howard est devenu père de famille avec Bernadette. Ce que n'importe quel téléspectateur a pu deviner dans les premières minutes s'est réalisé : Leonard, héros maladroit devant l'éternel, a réussi à séduire la belle Penny. Après une relation en dents de scie qui animait les premières saisons, la relation s'est finalement stabilisée.

Seul problème, la série tourne en rond. Les blagues, les personnages, les enjeux, les décors... Le public pourrait bien risquer l'overdose.

À lire aussi
Miley Cyrus en mai 2017 séries
Black Mirror : Miley Cyrus au casting de la saison 5

Des audiences au plus bas

La saison 10 a été boudée par les téléspectateurs sans doute lassés par la formule de la sitcom. Même si la série enregistre parmi les meilleures scores de la télévision américaine, la dernière saison a enregistré un plus bas historique dans la tranche des 18-49 ans, une part de l'audience (et des consommateurs) très surveillées par les régies publicitaires et le cœur de la cible du show.

Le "season finale" de la saison 10 a attiré tout de même 13 millions de téléspectateurs américains. Une score qui ferait pâlir d'envie nos chaînes en France, mais bien loin des 20 millions que pouvaient atteindre la série il y a quelques années. En comparaison, Game of Thrones peut rameuter quelques 30 millions de fans devant les écrans. 

(Toc-toc) "Penny ?"

L'humour est l'essence même de The Big Bang Theory. Le décalage entre les garçons geeks asociaux et la jeune femme extravertie mais inculte a été le rouage principal de la série. L'autre petit génie de l'histoire est le personnage qu’interprète Jim Parsons : Sheldon Cooper. Le petit génie incapable de déceler le sarcasme et doté de 357 troubles du comportements (au minimum) est le véritable héros de Big Bang Theory. L'interprétation du comédien et l'écriture de son personnage sont parfaites et celui-ci n'a pas volé les récompenses (Emmy awards et Golden Globe) qu'il a obtenu. 

L'une des forces des premières saisons était l'utilisation du comique de répétition. Mais la série ne fait plus sourire personne avec ces gags vus et revus depuis une décennies. L'un des plus connus est la façon qu'à Sheldon de frapper à la porte en interpellant la personne trois fois de suite : "(Toc-toc) Penny ? (Toc-Toc) Penny ? (Toc-Toc) Penny ?". Si les prochaines saisons de manqueront pas de jouer de nouveau avec cet éléments, beaucoup rouleront des yeux et n'hésiteront pas à zapper. 

Et, de grâce, que quelqu’un répare l’ascenseur de l'immeuble en panne depuis 10 ans !

La cabine d'ascenseur permet des dialogues dans les escaliers depuis 10 ans
La cabine d'ascenseur permet des dialogues dans les escaliers depuis 10 ans Crédit : CBS

Couple, mariage, enfants

Qu'importe les aventures de nos héros, un seul objectif, une seule obsession : le couple. On peut nous rabattre les oreilles des découvertes scientifiques ou de l'obsessions des personnages pour Donjons & Dragons ou la Comic-con, The Big Bang Theory n'a qu'un propos : l'amour. Le couple de Bernadette et Howard donne le tempo. Il est long, stable et se solde par la sainte-trinité : emménagement-mariage-bébé. Les couples se forment, entre scientifiques bien sûr, et rien ou presque ne vient jamais perturber la lente (très lente) évolution des couples vers "l'installation". 

Outre le fait que la série ne questionne pas un seul instant ce modèle de vie standardisé et perpétue, à sa façon, la pression sociale qui s’exerce naturellement sur tout bon trentenaire, cette monotonie ennuie. Sans pour autant proposer des ruptures et des complications absurdes, la série oublie de créer des aspérités et des conflits. Depuis la réconciliation ultime entre Leonard et Penny, il n'y a plus d'enjeu. Ceux-ci permettraient de renouveler l'humour et d'apporter une certaine fraîcheur voire, rendez-vous compte, des moments d'émotions.

Chaque épisode peut se consommer indépendamment des autres. Il n'y a plus d'attente, plus d'intérêt. Les scénaristes ont l'air à sec. Il en va de même pour les carrières professionnelles sur des roulettes ou les amitiés à peine branlantes. Seul le personnage de Raj semble ne pas trouver chaussure à son pied question amour. Mais 10 ans de râteaux... c'est long.

Même "Friends" a su s'arrêter

Un appartement, une bande d'amis, des rires enregistrés et un format court. The Big Bang Theory est une sorte de "Friends 2.0". Mais Friends a su dire stop. Rachel, Monica, Phoebe, Joey, Chandler et Ross ont arpenté leur appartement new-yorkais durant 10 saisons. On compte en tout 236 épisodes. 

The Big Bang Theory va tranquillement (et assez audacieusement) dépasser ce nombre durant cette onzième saison. On compte pour l'heure 231 épisodes diffusés mais les acteurs ont déjà signés pour une saison 11 et 12.

The Big Bang Theory devrait occuper le terrain télévisuel jusqu'à 2019 et c'est sans compter sur le succès et l'éventuelle reconduction du spin-off de la série, Young Sheldon, qui conte la jeunesse du jeune précoce.

>
young Sheldon Official Trailer
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Big Bang Theory Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790226754
"The Big Bang Theory", saison 11 : est-ce la saison de trop ?
"The Big Bang Theory", saison 11 : est-ce la saison de trop ?
ÉCLAIRAGE - Cela fait 10 ans et 231 épisodes que le groupe de geeks fait les beaux jours de la télé. N'est-il pas temps de dire stop ?
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/the-big-bang-theory-saison-11-est-ce-la-saison-de-trop-7790226754
2017-09-26 07:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YirUZqOGcLVrGD2aSX-dXw/330v220-2/online/image/2017/0925/7790226974_l-equipe-originelle-de-the-big-bang-theory.jpg