2 min de lecture Cinéma

"Les Tontons Flingueurs" : qui veut donner pour restaurer le film ?

Les nouvelles normes numériques imposent d'adapter nos films à la très haute définition. Cela coûte cher. Une plateforme de financement participatif (crowdfunding) a été lancée.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà
>
"Les Tontons Flingueurs" : qui veut donner pour restaurer le film ? Crédit Image : DR | Crédit Média : rtl.fr | Date :
La page de l'émission
Loïc Farge
Loïc Farge
Journaliste RTL

Les Tontons Flingueurs donc, mais aussi La Folie des grandeurs et Le Grand Bleu, font partie des premiers films dont vous pouvez financer vous-même la restauration. Vous pouvez mettre un euro, pour "participer. Mais si vous versez 40 euros, vous serez le premier à recevoir chez vous le DVD du film restauré en très haute définition. Après, vous pouvez aussi ajouter votre nom au générique (la grande classe !) : pour ça, il faut investir 1.000 euros. Si vous optez pour le film musical Je chante avec Charles Trenet (1938), vous serez invité à un thé dansant lors d’une projection. Il y a pour tous les goûts. L’idée c’est aussi de restaurer les films publicitaires, généralement dans une qualité déplorable. En durée, il y a pour un an de visionnage de pubs françaises à restaurer.

Ces monuments du cinéma ont pourtant déjà été numérisés. Pour Les Tontons Flingueurs, c'était en 2009. Mais il faut recommencer. Les grands titres ont été restaurés, il y a vingt ans pour les passer en DVD. On les a re-restaurer pour les passer en HD dans les années 2000. Mais depuis 2011, on a fait un bond technologique radical : le 4K, la super haute définition. Si les films ne suivent pas, le danger c’est que la télévision, les plateformes de streaming et les salles ne les montrent plus aux spectateurs devenus exigeants, habitués à une haute qualité.

"L’âme de la pellicule" conservée

Derrière ces films-locomotives, il y a des milliers de longs métrages qui vont tomber dans l’oubli si on ne les restaure pas. Petit précision : la haute définition ne veut pas dire qu'on va sortir des films avec zéro défaut. Restaurer des images c’est comme pour un tableau, c’est un art. On conserve le grain, ce qui fait l’identité du film, "l’âme de la pellicule".

>
Les tontons flingueurs Bande Annonce

Pour restaurer, il faut tellement d’argent que les subventions de l’État ne suffiront pas. Il faut entre 50 et 200.000 euros pour restaurer un film. Les subventions ministérielles financent 60 à 70%, et pas tous les films. D'où l’idée de Celluloid Angels (les "gardiens de la pellicule") que lance Éclair, le laboratoire leader de la restauration de film en France.

À lire aussi
Cinéma
Jean-Pierre Bacri, un homme "libre et humble" se souvient André Dussolier

Le but, ce n'est pas seulement que tout un chacun verse son obole, mais qu'il entre dans les coulisses de la restauration, qu'il suive les experts de la réparation, qu'il ouvre les bobines poussiéreuses, qu'il recolle, qu'il numérique.

"Intelligence collective"

Sébastien Arlaud, cofondateur de Celluloid Angels, veut que le mécène amateur puisse s’impliquer. "Vous pouvez participer réellement, vous n'êtes pas passif (...) Sur certaines questions on a besoin de recomposer un puzzle où il manque une information d'époque sur le tournage, quelqu'un qui aurait pu avoir un témoignage et aurait pu peut-être participé au tournage, voire qui aurait une bobine qui nous manque dans son grenier. Ces personnes-là peuvent apporter une pierre décisive à une restauration", explique-t-il.

Une communauté de bienfaiteurs passionnés de cinéma ou d'un film en particulier se crée sur Internet. On exploite cette "intelligence collective". On va peut-être, effectivement, retrouver des bobines qu’on cherchait depuis des années. Le directeur du patrimoine au Centre national du cinéma (CNC) y croit. Surtout, dit Laurent Cormier, "fédérer des énergies autour d’un film pendant sa restauration permet ensuite de faire revivre les films lorsqu'ils ressortent et d’entretenir le succès des chefs-d'oeuvre pour des générations".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Crowdfunding Patrimoine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants