3 min de lecture Cinéma

Pourquoi le Festival de Cannes se déroule-t-il... À Cannes ?

ÉCLAIRAGE - La commune azuréenne est devenue, en 69 ans, le point de ralliement incontournable de toutes les personnalités du cinéma international. Mais le festival a bien failli se dérouler dans le Sud-Ouest.

De gauche à droite, Sophia Lauren, Alain Delon et Romy Schneider en route pour la cérémonie d'ouverture du 15e festival de Cannes, en 1962.
De gauche à droite, Sophia Lauren, Alain Delon et Romy Schneider en route pour la cérémonie d'ouverture du 15e festival de Cannes, en 1962. Crédit : UPI / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Venise, Berlin, Hollywood... Et Cannes. En sept décennies, la commune azuréenne, qui compte quelque 73.000 habitants (chiffres 2013), est devenue capitale internationale du cinéma. Au départ, le festival de Cannes a été créé pour concurrencer la Biennale de Venise, sous influence du dirigeant fasciste Benito Mussolini et, par ricochet, de son homologue allemand Adolf Hitler.

La naissance du festival de Cannes est indissociable du contexte de la Seconde Guerre mondiale. Le site dédié à la ville de Cannes présente cet événement comme "un festival contre la menace fasciste". En 1938, la Biennale de Venise a six ans. Cette année-là, Hitler fait pression sur son homologue et Les Dieux du stade, documentaire de propagande nazie de Leni Riefenstahl, reçoit la plus haute distinction de la compétition, avec le film italien de Goffredo Alessandrini, Luciano Serra, pilote, lié au fils de Mussolini. 

Sept villes candidates

Philippe Erlanger, directeur de l'Association française d'action artistique, a assisté à cette remise de prix. Écœuré par le résultat, il réfléchit à la création d’un festival de cinéma qui échappe à l’influence politique. Il obtient l’appui de Jean Zay, ministre de l'Éducation nationale, et d'Albert Sarraut, ministre de l'Intérieur. Mais au cours des mois qui suivent, la situation se crispe en Europe et le projet se développe au ralenti. Se pose alors la question du lieu qui accueillera l’événement. 

"Les responsables italiens ont choisi Venise pour leur Exposition ; la ville possède déjà une grande renommée internationale en raison de son passé historique et de son site unique. La France devait l'égaler, donner à son festival un cadre aussi prestigieux", explique le site de la ville de Cannes. Pour le festival qui se tiendra en France, sept villes, Cannes, Biarritz, Vichy, Deauville, Aix-les-Bains, Le Touquet et Alger - capitale de l’Algérie colonisée par la France - font savoir leur intérêt.

Biarritz d'abord retenue

À lire aussi
Une salle de cinéma (illustration) confinement
Déconfinement : comment les cinémas s'organisent-ils ?

Toutes vantent leur développement touristique et des infrastructures adéquates pour un événement d'une telle ampleur. Mais la ville qui sera retenue doit pouvoir construire une salle de projection d’une capacité de mille spectateurs le plus rapidement possible, et seules deux d’entre elles peuvent assurer les travaux : Biarritz et Cannes. À partir de ce moment, "les comités de tourisme et les directeurs de palaces des deux villes se livrent une bataille acharnée", indique la ville de Cannes. Lieu de villégiature privilégié de Napoléon III et Eugénie, Biarritz fait valoir son attrait historique et balnéaire. Le 9 mai 1939, Biarritz, qui a promis le versement d’une subvention au comité d’organisation du festival, est choisie.

L’histoire le dira, Cannes n’a pas dit son dernier mot. La ville est alors "en plein essor" et "les directeurs de palaces cannois comme Henri Gendre du Grand Hôtel et Jean Fillioux du Palm Beach se rapprochent à nouveau du comité organisationnel et des ministères", qui réétudient le dossier. Cannes renchérit, augmente sa participation financière et "met à la disposition du comité ses salles de réception et ses équipements touristiques". La municipalité de Biarritz, tentée de renchérir, finit par retirer sa candidature. Le ministre de l’Intérieur de l’époque, Albert Sarraut, se réjouit de la nouvelle. Seule la ville de Cannes "pouvait donner aux vedettes et producteurs une haute idée de la France", lance-t-il alors sur les ondes. 

Cannes, "une haute idée de la France"

La première édition du Festival International du Film de Cannes a finalement vu le jour le 20 septembre 1946, sous la présidence du cinéaste Louis Lumière. Le festival s'est déroulé en mai à partir de 1952. "Si les premières éditions du Festival en font d’abord un événement mondain durant lequel presque tous les films repartent avec un prix, la venue de stars du monde entier sur ses marches et sa médiatisation sans cesse croissante lui forgent rapidement une renommée internationale et légendaire", explique sur son site le comité du Festival de Cannes.

Kirk Douglas, Sophia Loren, Grace Kelly, Cary Grant, Romy Schneider... Dès les années 1950, le Festival gagne en popularité et, sur la Croisette, les célébrités internationales se joignent rapidement à Alain Delon, Brigitte Bardot ou Simone Signoret. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Cannes Festival de Cannes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants