2 min de lecture Festival de Cannes

Festival de Cannes 2014 : Kristen Stewart et Juliette Binoche, étonnantes complices dans "Sils Maria"

NOUS L'AVONS VU - Le tandem Juliette Binoche et Kristen Stewart fonctionne bien dans "Sils Maria", du réalisateur français Olivier Assayas. Le film a été projeté vendredi en compétition à Cannes.

Kristen Stewart et Juliette Binoche sont à l'affiche de "Sils Maria", en compétition à Cannes.
Kristen Stewart et Juliette Binoche sont à l'affiche de "Sils Maria", en compétition à Cannes. Crédit : Carole Bethuel
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Dans Sils Maria, Olivier Assayas rend hommage aux actrices et aux femmes. À 18 ans, la comédienne Maria Enders (Juliette Binoche) a connu le succès en incarnant Sigrid, jeune fille ambitieuse et troublante qui conduit une femme mûre, Helena, au suicide. 

Vingt ans plus tard, elle s’apprête à reprendre cette pièce, mais cette fois dans le rôle de la femme plus âgée et fragile. Le personnage de Sigrid est, quant à lui, incarné par une jeune actrice en vogue, grande star hollywoodienne abonnée aux films de super-héros, Jo-Ann (Chloe Moretz).

Réflexion sur l'âge et le star-system

Mal à l'aise dans le rôle d'Helena, dépassée par toutes ces jeunes actrices, Maria Enders fait part de ses doutes à Val, son assistante, incarnée par la talentueuse Kristen Stewart. Dans Sils Maria, l'ex-actrice de Twilight évoque avec drôlerie et un naturel désarmants les aléas de la célébrité. C'est le personnage le plus intrigant du film.

On ne peut s'empêcher de sourire lorsqu'elle lance à Juliette Binoche, très critique envers les films de super-héros (notamment X-Men) : "Fais gaffe, ces putains d'ados sont nombreux". 

À lire aussi
Le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure Cinéma
Festival de Cannes : Anderson, Ozon, McQueen... Découvrez la "sélection officielle" 2020

A l'écran, Juliette Binoche et Kristen Stewart dégagent une alchimie inattendue. Leur relation est un mélange de complicité, de dépendance ambiguë et de jalousie. 

>

Entre deux baignades à demi-nues dans un lac suisse, Val et Maria, souvent d'avis contraires, se lancent dans de grandes réflexions sur les femmes, le métier d'actrice, le star-system, l'âge et le choc des générations. La mise en abîme est efficace et amusante.

Une mise en abîme un peu trop compliquée

Selon les critiques, Sils Maria aurait mérité d'être un peu moins intellectualisé. Le spectateur se perd parfois entre les différents niveaux de jeu : entre le film, les répétitions de la pièce et la représentation en elle-même. Le film d'Olivier Assayas est aussi un peu long (2h). 

Malgré ces longueurs, on ne se lasse toutefois pas de la performance de Kristen Stewart. La jeune actrice a épaté la presse pour la première fois de sa carrière. Diffusé vendredi en compétition, lors du festival de Cannes, Sils Maria sera sur les écrans le 20 août.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cinéma Kristen Stewart
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants