3 min de lecture Cinéma

"Bridget Jones Baby" : où en est-on dans la saga avec Renée Zellweger ?

Alors que "Bridget Jones Baby" sort 12 ans après le second volet, retour sur l'intrigue des deux premiers chapitres de cette trilogie culte.

Renée Zellweger dans "Bridget Jones" en 2001
Renée Zellweger dans "Bridget Jones" en 2001 Crédit : Mars distribution
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

La célibataire anglaise la plus appréciée du monde revient enfin au cinéma : Bridget Jones Baby, troisième volet de la saga romantico-comique Bridget Jones, débarque dès le 5 octobre dans les salles obscures françaises. Dans ce nouveau long-métrage, à l'intrigue bien différente des précédents, la quadragénaire (de nouveau célibataire) tombe enceinte. Qui, de Mark Darcy ou Jack Qwant (Patrick Dempsey, le nouveau venu), est le père du bébé ? Cette question, qui mène l'intrigue de ce troisième film, donne l'occasion de renouer avec l'héroïne so british née sous la plume de l'auteure Helen Fielding, déjà adaptée sur grand écran en 2001 avec Le Journal de Bridget Jones et en 2004 avec Bridget Jones 2 : l'âge de raison. Un retour très attendu depuis... douze ans.

ll aura fallu plus d'une décennie à la saga pour offrir une suite à des fans qui n'y croyaient plus. La faute à une pré-production chaotique, faite de remaniements de scénario, de changement de réalisateur et de désistements (Hugh Grant annonce, en octobre, qu'il ne reprendra pas le rôle du machiavélique Daniel Cleaver). Douze ans, c'est largement assez long pour que les dernières péripéties de la trentenaire aussi grassouillette qu'attachante apparaissent un peu floues. Piqûre de rappel sur la saga Bridget Jones, avant de découvrir le dernier baby. 

"Le Journal de Bridget Jones", en 2001

Dans ce premier volet, le public fait la connaissance d'un personnage plus porté sur l'alcool, la cigarette et les sorties entre amis que sur le fitness et les légumes verts. Trentenaire, un peu ronde, célibataire et sous-estimée dans son travail, elle décide de prendre sa vie en main à la suite d'un incident terriblement vexant : lors d'une réunion avec des amis de sa famille, elle entend Mark Darcy (Colin Firth), avocat snobinard et coincé, la traiter de "vieille fille". Elle décide de se mettre au sport, d'arrêter de fumer, et surtout de se laisser aller à une aventure avec son boss, le beau Daniel Cleaver.

Persuadée d'avoir enfin trouvé le prince charmant, elle tombe des nues lorsqu'elle découvre qu'il la trompe. Désespérée, elle démissionne et se fait engager comme reporter sur une chaîne télé. Alors qu'elle reprend sa vie de solitaire, elle ne cesse de tomber sur Mark Darcy, pris dans une relation ultra conventionnelle avec une collègue de travail. Celui-ci, qui semble d'abord toujours la prendre de haut, commence peu à peu à lui témoigner un surprenant intérêt. Jusqu'à assumer son attirance pour la nouvelle journaliste. Après une tentative de retour de Daniel Cleaver (et une scène de bagarre ultra culte entre les deux hommes dans un restaurant), Bridget Jones finit par tomber dans les bras de Mark Darcy, dans la rue. Sous la neige. En culotte. 

"Bridget Jones 2 : l'âge de raison", en 2004

À lire aussi
Quelle saga vous accompagnera durant ces vacances ? Cinéma
Vacances d'été : "Star Wars", "Harry Potter", "Avengers"... Les 10 sagas à (re)voir

Trois ans plus tard, les spectateurs retrouvent l'héroïne : toujours enrobée et toujours accro à la nicotine, Bridget Jones file le parfait amour depuis deux mois avec Mark Darcy et se voit déjà mariée et maman. C'est sans compter sur la ravissante secrétaire de l'avocat, la jeune et terriblement mince Rebecca Gillies, qui rôde telle une menace autour du séduisant homme de loi. Très vite, l'agacement provoqué par la jeune femme sur la trentenaire vire à l'obsession, les accrochages entre le couple deviennent de vraies disputes, Bridget s'agace que Mark Darcy ne lui ait toujours pas demandé sa main et, inévitablement, la rupture survient. 

En parallèle, Daniel Cleaver, reconverti dans la présentation télévisée, se retrouve embauché par la même chaîne que Bridget Jones. Envoyés tous les deux en Thaïlande pour les besoins d'un reportage, ils se rapprochent, et Bridget passe à deux doigts de succomber à nouveau. Une catastrophe en amenant une autre, elle se retrouve envoyée dans une prison locale après qu'un inconnu ait placé de la cocaïne dans sa valise. Elle est finalement libérée et, de retour à Londres, découvre que Mark Darcy a remué ciel et terre pour la sauver. Rassurée de voir que Rebecca est lesbienne, elle se précipite pour retrouver son ex qui, enfin, lui demande de l'épouser.

Le public a quitté Bridget Jones heureuse et fiancée. Douze ans plus tard, sa vie a pris une tournure bien différente, mais toujours aussi hilarante. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Cinéma Bridget Jones
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants