2 min de lecture Vidéo

VIDÉO - Aurélie Filippetti interpellée par des intermittents nus à Guise

VIDÉO - La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a répondu mardi 10 juin à Guise aux intermittents qui se sont présentés complètement nus pour l'interpeller. Ils s'opposent au projet de réforme de leur statut.

Aurélie Filippetti après un conseil des ministre le 14 mai 2014
Aurélie Filippetti après un conseil des ministre le 14 mai 2014 Crédit : AFP/ALAIN JOCARD
Antony Milanesi
Antony Milanesi
Journaliste RTL

Une trentaine d'intermittents entièrement nus ont interpellé la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, lors de son passage à Guise (Aisne), mardi 10 juin vers midi. 

Ces artistes et acrobates, hommes et femmes, ont annulé l'ouverture du 25e festival Furies de Châlons-en-Champagne dans la Marne, pour se rendre à 143 km de là et venir croiser le chemin de la ministre. 

Aurélie Filippetti était à l'inauguration d'une série d'expositions au Familistère de Guise, qui accueille douze nouvelles salles. À sa sortie, les intermittents complètement nus avaient monté des pyramides humaines, et ont calmement exposé leur revendications à la ministre.

>
Aurélie Filippetti prise à partie par des intermittents nus, à Guise Durée : |

Filippetti se veut rassurante

"On est venus pour vous interpeller et vous demander d'être solidaire en ne signant pas l'accord du 22 mars", a scandé, dans son plus simple appareil, l'un des intermittents lors du passage de la ministre. 

À lire aussi
Arnaud Montebourg
"Love story" avec Filippetti : Montebourg va attaquer "Paris-Match"

Les intermittents demandent une renégociation du plan de réforme du statut des intermittents du spectacle. Pour l'heure, les propositions ont été signées par les partenaires sociaux, mais la ministre a rappelé que le médiateur Jean-Patrick Gille, qui vient d'être nommé, allait examiner les propositions avant toute signature.
 Après s'être arrêtée pour répondre calmement aux interjections du porte-parole des manifestants, Aurélie Filippetti a tenu à rassurer les intermittents. "Je comprends vos inquiétudes, je travaille pour lutter contre la précarité des intermittents", a dit la ministre. 

Au bout de l'échange qui aura duré un peu plus d'une minute, la ministre a été remerciée pour son écoute, ce qui ne l'empêchera pas d'être à nouveau interpellée. "Il y aura d'autres actions comme celles-là, et je pense que vous le savez", a prévenu l'homme à qui la ministre a répondu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Culture-loisirs Culture-loisirs
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants