2 min de lecture Le Journal Inattendu

"Sans travail, le talent ne sert à rien", assure Stéphane De Groodt

INVITÉ RTL - Le comédien et humoriste dévoile le secret de ses succès.

Ophelie Meunier Le Journal Inattendu Ophélie Meunier iTunes RSS
>
"Sans travail, le talent ne sert à rien", assure Stéphane De Groodt Crédit Image : JEROME MARS/JDD/SIPA | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date :
La page de l'émission

Ce samedi 5 novembre, Bernard Poirette recevait Stéphane De Groodt pour le journal inattendu. Le comédien et humoriste vient de publier un "best-of" de ses textes : Aller-retour en absurdie, aux éditions Plon. Il est aussi à l'affiche de Tout ce que vous voulez, avec Bérénice Béjo, au théâtre Édouard VII, jusqu'au 29 janvier.

Dans cette pièce, il interprète le voisin d'une auteure en mal d'inspiration à laquelle il va rendre le goût d'écrire et la joie de vivre, grâce à son humour. Ce même humour qui lui a toujours permis de se rapprocher des gens. "C'est ma nature", explique Stéphane De Groodt. "Quand j'étais petit, j'étais pas très bien dans ma peau, j'étais gros, j'étais un peu hors circuit, parce que j'étais très mauvais à l'école et je me suis rendu compte que j'avais cette faculté de faire rire. Et quand je me suis rendu compte que j'avais cette capacité-là, je me suis rendu compte que les gens étaient assez séduits par ça. Du coup, je me sentais aimé par eux, du moment où je les faisait rire et du coup j'en ai fait mon métier", raconte le comédien qui assure : "Le rire est une arme séductrice massive."

Le rire est une arme séductrice massive

Stéphane De Groodt
Partager la citation

Toute une vie à se réinventer

Célèbre pour ses jeux de mots subtiles, Stéphane De Groodt réussit dans tout : la radio, la télévision, le théâtre, le cinéma... et aujourd'hui, il envisage de passer derrière la caméra pour un long-métrage. Une seconde expérience en tant que réalisateur après un premier court-métrage, Palais de justesse, dans lequel il a mis en scène François Berléand. Pour Stéphane De Groodt, ce serait une nouvelle étape dans une carrière déjà pleine de rebondissements.

"Moi j'ai passé ma vie à basculer, c’est ça qui est intéressant, c'est de se réinventer en permanence et de récolter les fruits de cette réinvention." Jusqu'à présent, cela lui a plutôt bien réussi. Passé des petits boulots dans la restauration, aux courses automobiles pendant 15 ans, avant d'entrer dans la vie de comédien... Stéphane De Groodt a mené plusieurs vies. Mais comme pour ses idoles - parmi lesquelles les Monty Python, Pierre Repp et Raymond Devos - tout cela a demandé beaucoup de travail : "Pour reprendre une phrase de Brel, qui disait que le talent, ce n'est rien d'autre que d'avoir envie de faire quelque chose, du coup vous faites bien cette chose-là, mais sans travail, le talent ne sert à rien. Donc ce n'est que du travail", insiste-t-il. "Quand on voit la facilité de certains artistes à s'exprimer ou à évoluer, c'est parce qu'en amont, il n'y a que du travail. Le talent c'est la petite cerise, mais le gâteau, c'est le travail."

Le talent c'est la petite cerise, mais le gâteau, c'est le travail

Stéphane De Groodt
Partager la citation
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le Journal Inattendu Stéphane de Groodt Humour
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants