2 min de lecture Culture

Lancement des Eurockéennes sans grève des intermittents

Stromae a électrisé le public des Eurockéennes de Belfort, au premier jour du festival marqué par les actions revendicatives des intermittents du spectacle, qui n'ont toutefois pas fait grève.

La star belge Stromae a enflammé l'ouverture des Eurockéennes.
La star belge Stromae a enflammé l'ouverture des Eurockéennes. Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Chandail classique sur chemise blanche et nœud papillon, Stromae s'est présenté devant un public survolté. Le chanteur a transformé le site du Malsaucy en discothèque géante. Le premier jour du festival a été marqué par les actions revendicatives des intermittents du spectacle, qui n'ont toutefois pas fait grève.

"Je suis très heureux de venir, deux ans après", a lancé le chanteur belge, déjà présent à Belfort en 2011. En fin de soirée, c'est le Français Bertrand Cantat, ancien chanteur de Noir Désir, qui devait se produire avec sa nouvelle formation, Detroit.

Les Pixies, de retour sur scène

La scène britannique était bien représentée également à Belfort, avec le groupe pop Metronomy, la rockeuse Findlay et le pianiste anglais d'origine ghanéenne Benjamin Clementine, 24 ans. Seul avec son piano à queue, ce dernier a envoûté la scène lacustre de la plage.

À lire aussi
Olivier de Kersauson dans Les Grosses Têtes les grosses têtes
VIDÉO - La première Valise RTL d'Olivier de Kersauson

En fin d'après-midi, c'est le jeune groupe français Mofo Party Plan qui avait ouvert les festivités. Pour son premier festival d'été, ce quatuor masculin a martelé ses rythmes énergiques devant les premiers festivaliers. Puis la grande scène du festival a été inaugurée par l'échalas canadien Reignwolf, et par les légendaires Pixies, qui ont reformé en 2004 leur groupe de rock alternatif.

Des revendications des intermittents

Le risque de grève, pour cause de colère des intermittents du spectacle, a en revanche été écarté. Il est vrai que les organisateurs du festival soutiennent clairement les protestataires, au point de revendiquer un "festival militant".

Malgré le préavis de grève national déposé par la CGT Spectacle pour le mois de juillet, les intermittents du festival belfortains se sont en effet prononcés jeudi contre la grève.

Vendredi, ils ont tenu cependant à exprimer leurs revendications devant les festivaliers: ils arboraient un t-shirt noir marqué d'une croix blanche, symbole de leur mouvement de lutte contre la nouvelle convention d'assurance chômage réformant leur statut, et de l'inscription "Soutien aux intermittents - CIP (Coordination des intermittents et précaires) Franche-Comté".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Culture Festivals Grève des intermittents
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773058094
Lancement des Eurockéennes sans grève des intermittents
Lancement des Eurockéennes sans grève des intermittents
Stromae a électrisé le public des Eurockéennes de Belfort, au premier jour du festival marqué par les actions revendicatives des intermittents du spectacle, qui n'ont toutefois pas fait grève.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/lancement-des-eurockeennes-sans-greve-des-intermittents-7773058094
2014-07-05 03:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/04cxTeZa4cJlKrdm2zEZ2g/330v220-2/online/image/2014/0705/7773058132_la-star-belge-stromae-a-enflamme-l-ouverture-des-eurockeennes.jpg