2 min de lecture Culture-loisirs

William Boyd : "Le James Bond littéraire est beaucoup plus intéressant que le Bond au cinéma"

EXCLU RTL - Le personnage de roman James Bond créé par Ian Fleming, ressuscite sous la plume d'un autre écrivain anglais William Boyd. Les nouvelles aventures de 007 baptisées "Solo", sortiront aux éditions du Seuil.

William Boyd interviewé par Bernard Lehut devant Wellington Square
William Boyd interviewé par Bernard Lehut devant Wellington Square Crédit : RTL

Avant de devenir un héros de cinéma, a d'abord été un personnage de roman. Créé par Ian Fleming en 1952, ce James Bond littéraire ressuscite sous la plume d'un autre écrivain, William Boyd. Les nouvelles aventures de l'agent 007, baptisées Solo sortiront jeudi 6 mars prochain.

>
EXCLU RTL - Découvrez l'intégralité de l'entretien avec William Boyd Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date :

C'est dans un français presque parfait, que William Boyd a expliqué qu'il avait réinventé un James Bond humainement plus fouillé, plus riche que l'archétype qu'en a fait le cinéma, un héros plus proche de l'original imaginé par Ian Fleming.

"On oublie que le Bond littéraire est beaucoup plus intéressant que le Bond du cinéma. Dans les romans, c'est un homme troublé, intelligent et un peu mélancolique. Il fait des erreurs et pleure facilement. C'est quelque chose que l'on ne voit pas au cinéma. C'est vraiment un personnage littéraire intéressant, plus nuancé, plus complexe avec une personnalité plus noire", raconte William Boyd. 

À lire aussi
Le père Noël sur la plage de Santa Monica en Californie culture-loisirs
Cadeaux Noël 2017 : 50 idées 100% culture de dernière minute pour votre hotte

James Bon, l'incorrigible sentimental

En 1969, l'agent 007 est envoyé en Afrique, un continent que connait bien William Boyd puisqu'il y est né et y a grandi. La mission de Bond : mettre un terme à la guerre civile qui déchire un petit état, le Zanzarim et qui rappelle furieusement la guerre du Biafra sur fond de champs de pétrole et de trafic de drogue.

Mais victime d'une trahison et grièvement blessé, James Bond est rapatrié à Londres. Obsédé par le désir de vengeance, l'agent secret ira pourchasser les traitres en Amérique sans l'autorisation de sa hiérarchie, en solo.

William Boyd mène son intrigue de main de maître et il reprend les codes imposés d'un bon 007. Il y a un méchant, très méchant, le mercenaire psychopathe Kobus qui pend ses victimes à des crocs de bouchers, vivantes ! Il y a aussi des créatures de rêve, dont deux, dans Solo, absolument irrésistibles, Bryce et Grace. Elles embrasent la libido de James mais aussi et surtout son cœur car, en réalité, l'agent secret est un incorrigible sentimental.

J'ai donné ma recette de vinaigrette à James Bond

William Boyd
Partager la citation

"Cet aspect se retrouve dans les romans. Bond est devenu orphelin à l'âge de 11 ans. Il est vraiment seul au monde. Il cherche un père et aussi une relation avec chaque femme qu'il rencontre",estime William Boyd

James Bond a ses petites manies qui assaisonnent d'humour ses aventures. Ainsi page 287, on trouve sa recette de la vinaigrette et elle n'est pas venue là par hasard car William Boyd a relu à la loupe tous les Bond de Ian Fleming. "J'ai remarqué que dans Casino Royal, Bond est allé dans le quartier général des services secrets où il y a un petit restaurant pour les employés. Il porte avec lui une petite bouteille de vinaigrette pour mettre sur sa salade. J'ai donné ma recette à Bond avec de la moutarde... de Dijon !", détaille l'écrivain.

"Solo", le nouveau James Bond de William Boyd
"Solo", le nouveau James Bond de William Boyd

L'adresse de James Bon existe bel et bien à Chelsea

En relisant les romans de Ian Fleming, William Boyd a retrouvé un autre détail auquel il a été très sensible.

"Il était un habitant de Chelsea, là où j'habite aujourd'hui. À King's Road, on trouve un petit square, Wellington Square. C'est là où l'appartement de James Bond se trouvait, selon Ian Fleming", note William Boyd.

William Boyd interviewé par Bernard Lehut devant Wellington Square
William Boyd interviewé par Bernard Lehut devant Wellington Square Crédit : RTL
La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Culture-loisirs Divertissement Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771223392
William Boyd : "Le James Bond littéraire est beaucoup plus intéressant que le Bond au cinéma"
William Boyd : "Le James Bond littéraire est beaucoup plus intéressant que le Bond au cinéma"
EXCLU RTL - Le personnage de roman James Bond créé par Ian Fleming, ressuscite sous la plume d'un autre écrivain anglais William Boyd. Les nouvelles aventures de 007 baptisées "Solo", sortiront aux éditions du Seuil.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/laissez-vous-tenter-william-boyd-le-james-bond-litteraire-est-beaucoup-plus-interessant-que-le-bond-au-cinema-7771223392
2014-02-28 10:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PO-jcAjoSWnT1TYLTA-0-g/330v220-2/online/image/2014/0228/7770081411_william-boyd-interviewe-par-bernard-lehut-devant-wellingto-square.jpg