1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Facebook va faire la chasse aux fausses informations
2 min de lecture

Facebook va faire la chasse aux fausses informations

CLICS À LA UNE - Facebook va lancer une nouvelle notification pour alerter sur les fausses informations et la bataille entre Fox News et Paris n'en finit pas.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, le 30 avril 2014 à San Francisco.
Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, le 30 avril 2014 à San Francisco.
Crédit : AFP/Justin Sullivan/Getty Images
Facebook va faire la chasse aux fausses informations
03:32
Facebook va faire la chasse aux fausses informations
03:34
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Un vrai tri va être organisé dans votre fil d'actualité. Vous le savez Facebook contrôle déjà les informations que vous y retrouvez grâce notamment à une fine analyse de vos clics et donc de vos goûts. Mais maintenant Facebook va aussi faire un tri plus éthique parmi les articles et les statuts que postent vos amis.

Avant, il y avait déjà des moyens de notifier Facebook si un contenu était "désagréable", "pornographique" ou "violent". La nouveauté c'est la rubrique "fausse actualité" qui va permettre de faire le tri entre les articles sérieux et les "hoax", ces canulars drôles ou des infos qui n'ont qu'une apparence de vérité pour le plaisir de créer la confusion. Ainsi ce tableau très populaire et très partagé sur les réseaux sociaux en 2013 qui expliquait qu'une famille au RSA touchait plus d'argent avec les aides sociales qu'une famille salariée - calcul populiste démonté depuis par des journalistes sérieux - ne pourra plus envahir votre timeline. 

Mais cette rubrique "fausse actualité" va aussi concerner des articles comme ceux du site satirique Le Gorafi. Des articles au titre absurde mais presque crédible comme : "La France découvre l’existence des journaux en papier et des kiosquiers" ; "Trop souriant dans le métro, il finit en garde à vue" ; "Un adolescent français passerait en moyenne deux heures par jour dans le monde réel" etc.

Ces publications vont donc peu à peu disparaître au fil des signalisations et, s'ils ne disparaissent pas, un message "De nombreux utilisateurs Facebook ont reporté que cette histoire contient de fausses informations" accompagnera ces contenus.

Fox News vs Paris

À lire aussi

On continue d'entendre parler de Fox News, la chaîne de télé américaine conservatrice qui parlait de "no-go zones" à Paris, ces zones où les non-musulmans ne pourraient pas rentrer, des zones interdites semblables à des zones de guerre d'Irak ou d'Afghanistan.

Il y a eu d'abord la colère des internautes devant ces absurdités. Puis les détournements des internautes dans un registre humoristique. S'en sont suivis les excuses en direct de Fox News. Mais le feu ne s'éteint pas. Hier Anne Hidalgo, la maire de Paris a contre attaqué et a annoncé attaquer Fox News pour avoir atteint l'image de la capitale. Certains utilisateurs de Twitter apprécient la démarche d'autres notent une incohérence. Daniel s'interroge : "On déplore avec justesse la violence causée par des caricatures extrêmes mais on veut poursuivre Fox News pour atteinte à l'image de Paris ?"

Autre débat aussi sur le sujet qui a enflammé Twitter. Une question, un sondage, posée aux internautes par le magazine Valeurs actuelles : "Comme Fox News, pensez-vous qu'il existe des zones de non-droit réservées aux musulmans en France ?"

Une question qui a soulevé l'indignation sur le réseau social. Caroline se demande déjà si "Comme Fox News, @Valeurs va s'excuser ?". Olivier lui se demande si "Anne Hidalgo va porter plainte contre Valeurs Actuelles ?"

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/