1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Remaniement gouvernemental : Manuel Valls reste le favori pour Matignon
2 min de lecture

Remaniement gouvernemental : Manuel Valls reste le favori pour Matignon

DÉCRYPTAGE - Alors qu'un remaniement ministériel se profile au lendemain des municipales, le ministre de l'Intérieur est le grand favori des Français pour remplacer Jean-Marc Ayrault.

Manuel Valls, à Paris, le 4 novembre 2013. (archives)
Manuel Valls, à Paris, le 4 novembre 2013. (archives)
Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil

Au lendemain du second tour des élections municipales, perdues par la majorité, les rumeurs de remaniement vont bon train. Les Français, eux, ont d'ores et déjà tranché. Selon un sondage Ipsos, ils sont presque 8 sur 10 à vouloir un remaniement (79%).  


Jean-Marc Ayrault semble être assis sur un siège éjectable. Mais la question de son remaniement reste en suspens. Même si plusieurs noms circulent, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, reste le favori des Français.

À écouter

Remaniement : la Valls hésitation ?
01:03

Valls, le plus populaire au vu des sondages

Manuel Valls réussit même l'exploit de réconcilier les électeurs de droite et de gauche. Un sondage BVA daté du 9 mars 2014 le place en tête de la course pour Matignon chez les sympathisants de droite, et en deuxième position derrière Martine Aubry chez les sympathisants de gauche. 

Avec un tel niveau d'impopularité, François Hollande doit appeler un homme très populaire à la tête du gouvernement. En 1988, François Mitterrand avait été confronté au même dilemme. 

À lire aussi

Alors pourquoi pas Bertrand Delanoë ? Le maire de Paris est lui aussi très populaire. Il n'a toutefois jamais été ministre et a déjà affirmé qu'il n'entrerait pas au gouvernement à la fin de son mandat de maire de Paris.

Fabius, le ministre le plus expérimenté

Mais attention : la carte Valls ne semble pas plaire à tout le monde. Certains membres du gouvernement ne se seraient pas privés de le faire savoir. Cécile Duflot aurait été directe avec Manuel Valls, mardi 25 mars. Au cours d'un déjeuner, elle lui aurait assuré qu'elle ne resterait pas au gouvernement s'il était nommé à Matignon.

Laurent Fabius, lui, semble plus consensuel au sein du gouvernement et son action est valorisée aux yeux des Français. Le ministre des Affaires étrangères (61%) détrône même celui de l'Intérieur (53%) à l'indice de satisfaction des Français à l'égard des membres du gouvernement mesuré par l'Ifop pour le Journal du Dimanche du 2 mars dernier.

Laurent Fabius a plus d'un atout dans sa poche. Il a notamment déjà exercé les fonctions de premier ministre pendant deux ans (1984-86), sous la présidence de François Mitterrand. 

Reste enfin Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale. Mais sa ligne politique, très marquée à gauche, risque de ne pas être compatible avec le virage social-démocrate de François Hollande. Il se dit également que l'élu serait plus intéressé par le Grand Paris. Une ambition que la défaite de la gauche aux municipales a probablement plombé, la droite faisant désormais office de favorite pour diriger cette structure.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/