1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Hénin-Beaumont : le FN expulse la Ligue des droits de l'Homme de son local municipal
1 min de lecture

Hénin-Beaumont : le FN expulse la Ligue des droits de l'Homme de son local municipal

RÉACTIONS - Le maire FN Steeve Briois refuse de donner une subvention à l'association. Cette dernière juge cela "profondément choquant".

Steeve Briois.
Steeve Briois.
Crédit : AFP
Franck Antson

Tout juste élu à la mairie d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois (Front national) a décidé de ne plus mettre à la disposition de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), son local municipal.

Une association qui a pris partie contre un parti politique ne peut pas revendiquer une subvention

Christophe Sczurek, l'adjoint à la vie associative

"Une association qui a pris partie contre un parti politique ne peut pas revendiquer une subvention, argumente Christophe Sczurek, l'adjoint à la vie associative. L'ancienne municipalité n'était pas très habituée à faire respecter la loi. Aujourd'hui, effectivement il y a une rupture."

Il ajoute : "J'ai une liste d'attente d'associations qui ont besoin d'un local, qui ont un intérêt local bien plus marqué, et qui ne sont pas politiques, par exemple des associations de lutte contre les discriminations."

La mairie affirme également que la LDH ne disposait pas de bail pour son local derrière la mairie.   

C'est un dérapage dans le sens où la Ligue des droits de l'Homme est une véritable institution dans la République

Alain Pruvot, président de la section héninoise de la LDH
À lire aussi

La Ligue des droits de l'Homme avait clairement mis en garde contre ce qu'elle qualifiait de "dangerosité" du FN pendant la campagne électorale. Alain Pruvot, président de la section héninoise, s'avoue choqué par une telle décision.

"Puisque nous sommes des 'ennemis déclarés' du Front national, nous nous y attendions un peu, explique-t-il. C'est un dérapage dans le sens où la Ligue des droits de l'Homme est une véritable institution dans la République et c'est profondément choquant. Nous ne sommes pas une association terroriste, révolutionnaire, etc."  

L'association a déjà trouvé un autre local dans deux communes voisines, où elle compte mener sa résistance.

Hénin-Beaumont : l'adjoint à la vie associative justifie l'expulsion de la LDH
Hénin-Beaumont : la LDH se dit choquée par son expulsion du local municipal
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/