1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Sécurité routière : un juge nommé pour enquêter sur les ralentisseurs
1 min de lecture

Sécurité routière : un juge nommé pour enquêter sur les ralentisseurs

Un juge d'instruction vient d'être nommé pour enquêter sur la légalité des coussins berlinois, des ralentisseurs en caoutchouc présents dans un grand nombre de villes. Il s'agit d'une première en France.

Signalisation annonçant un ralentisseur, un passage piéton et l'entrée dans une zone à 30 km/h.
Signalisation annonçant un ralentisseur, un passage piéton et l'entrée dans une zone à 30 km/h.
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Sécurité routière : un juge nommé pour enquêter sur les ralentisseurs
01:19
Hugo Amelin - édité par Valentin Deleforterie

Les coussins berlinois, de grands rectangles de caoutchouc employés pour faire ralentir les usagers de la route, allongent la distance de freinage et provoquent des glissades chez les conducteurs de deux-roues. Thierry Modolo, de l'association "Pour une mobilité sereine et durable", les traque depuis plusieurs années. Il dénonce le fait que lorsque les coussins berlinois s'arrachent, la métropole en repose d'autres.

Les maires et les présidents d'agglomérations, comme celle de Toulon, sont visés par une enquête pour laquelle un juge d'instruction vient d'être nommé. Ce type de ralentisseurs est normalement interdit depuis 2009 en France.

"Quand on voit les plateaux en plastique qui se désolidarisent de la chaussée, qui deviennent de vrais obstacles pour les cyclistes, les automobilistes, les motards et qui sont la cause exclusive d'un accident, il est peut-être temps que les élus soient mis devant leurs responsabilités", argue de son côté Maître Rémy Josseaume, avocat spécialisé dans le droit routier.

L'enquête pénale pourrait déboucher sur une jurisprudence. La police recherche d'autres témoignages de victimes d'accidents de la route provoqués par ces fameux coussins berlinois.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/