1 min de lecture Faits divers

Montferrier-sur-Lez : "Elle n'avait aucun problème", dit le mari de la victime

DOCUMENT RTL - Le mari de la femme tuée dans une maison de retraite pour religieux s'est confié.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Montferrier-sur-Lez : "Elle n'avait aucun problème", dit le mari de la victime Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Crédit Média : Aline Thibal / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Aline Thibal et La rédaction numérique de RTL

C'est une chasse à l'homme qui est engagée dans l'Hérault. Les forces de l'ordre sont toujours à la recherche de l'individu qui a ôté la vie, jeudi 24 novembre vers 22 heures, à une femme à l'entrée d'une maison de retraite pour religieux à Montferrier-sur-Lez, près de Montpellier. La victime, une employée âgée de 54 ans, a été tuée de trois coups de couteau. Son mari, Georges, s'est confié au micro de RTL.

"Elle était aide soignante. (...) Elle était d'une gentillesse. Comment peut-on lui faire du mal comme ça ? Elle est morte et moi je suis détruit. C'est terrible. (...) Elle n'avait aucun problème avec personne, agréable avec tout le monde et toujours serviable", raconte cet homme qui évoque aussi les conditions de sécurité autour de cet établissement appartenant à la Société des Missions africaines. "N'importe qui peut rentrer là-dedans. Il n'y avait rien de protégé, pas d'alarme, pas de gardien", affirme-t-il.

La piste terroriste écartée

Pour l'heure, il est impossible de comprendre les motivations du tireur. Le procureur de Montpellier exclut pour l'heure qu'il soit venu là pour s'en prendre spécifiquement à des religieux ou pour commettre un acte terroriste. Lorsqu'il fait irruption à l'accueil, l'homme était cagoulé et armé d'un couteau et d'un fusil à canon scié. "Vers 22h, une femme travaillant dans cette maison de retraite a appelé les gendarmes, en disant avoir été attaquée par un homme", explique le procureur Christophe Barret. Cette femme a été ligotée et bâillonnée mais elle est parvenue à se libérer pour donner l'alerte.

L'unité spéciale de la gendarmerie déployée sur place, le PSIG-Sabre, a fouillé le bâtiment, situé dans un grand parc donnant lui-même sur un massif forestier jusqu'à 00h30. Un dispositif de recherches a été mis en place par les gendarmes, appuyés par un hélicoptère, pour retrouver l'assaillant en fuite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Hérault
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants