1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Hôpital de Clermont-Ferrand : critiquée, une fresque pornographique va être retirée
2 min de lecture

Hôpital de Clermont-Ferrand : critiquée, une fresque pornographique va être retirée

Après les critiques, une fresque mimant un viol collectif et affichée dans un hôpital de Clermont-Ferrand va être retirée, a annoncé lundi un syndicat.

Un couloir d'hôpital (illustration)
Un couloir d'hôpital (illustration)
Crédit : Wikipedia / CC
Romain Renner
Romain Renner

L'hôpital de Clermont-Ferrand au cœur de la tourmente. Une fresque murale qui recouvre un pan entier de la salle de repos de son internat crée le scandale. En cause, un dessin représentant quatre super-héros, Superman, Flash, Batman et Superwoman en plein ébat sexuel avec Wonder Woman.

Ce n'est toutefois pas ce dessin potache et sexuellement explicite qui pose réellement problème mais les bulles qui l'accompagnent. "Tiens, la loi santé" ; "tu devrais t'informer un peu" et "prends-la bien profond" sont inscrits sur la fresque.

L'association Osez le Féminisme juge ce dessin, révélé ce week-end sur la page Facebook "Les médecins ne sont pas des pigeons", "intolérable". Elle explique dans un communiqué que "les médecins utilisent la représentation d'un viol pour montrer leur mécontentement vis-à-vis d'une ministre (Marisol Touraine, ndlr) et de sa loi. Les bulles critiquant le projet de loi santé ont été ajoutées sur la fresque, antérieure au débat. Elles sembleraient indiquer que la femme violée, habillée en Wonder Woman, symbolise à leurs yeux la ministre de la Santé. C’est une menace misogyne en sa direction".

Marisol Touraine se sent visée

Face à la polémique, la fresque sera intégralement effacée, a annoncé lundi un porte-parole du syndicat des internes de l'hôpital.

À lire aussi


"Cette fresque existe depuis une quinzaine d'années. Les trois bulles critiquant la loi santé ont, elles, été rajoutées le week-end dernier, puis effacées", a indiqué Me Jean-Sébastien Laloy, avocat du syndicat des internes de Clermont-Ferrand.

"Le président du syndicat des internes de Clermont-Ferrand regrette la diffusion de cette peinture murale qui n'avait pas vocation à sortir de la sphère privée. Il condamne l'image dégradante des femmes et des médecins qui est véhiculée et assure qu'à aucun moment la ministre de la Santé n'est représentée dans ce détournement déloyal et choquant", a-t-il ajouté.

L'entourage de la ministre est, semble-t-il, particulièrement choqué par cette fresque. Marisol Touraine, qui se sent visée, attendrait une réaction de l'Ordre des Médecins. Osez le féminisme demande d'ailleurs au Conseil national de l'ordre des Médecins de "faire supprimer cette fresque et d'agir vis-à-vis de ses auteurs".

La direction du CHU a de son côté indiqué que des "suites juridiques adéquates, disciplinaires, voire judiciaires sont engagées" envers le ou les auteurs présumés responsables.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/