1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Disparition de Maëlys : pourquoi l'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée ?
1 min de lecture

Disparition de Maëlys : pourquoi l'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée ?

ÉCLAIRAGE - Une enquête pour enlèvement a été ouverte mais tous les critères ne sont pas réunis pour permettre à la justice de déclencher une alerte enlèvement.

Un panneau signifiant une alerte enlèvement
Un panneau signifiant une alerte enlèvement
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Disparition de Maëlys : pourquoi l'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée ?
01:15
Claire Gaveau & Serge Pueyo

Accident ou enlèvement ? Quatre jours après la disparition de Maëlys, toutes les hypothèses sont encore étudiées par les enquêteurs. Lors d'un point presse mardi 29 août, la procureure de la République de Bourgoin-Jailleu, Dietlind Baudoin, a assuré qu'aucune piste n'était pour le moment privilégiée. Seule la piste de la fugue semble a priori écartée trois jours après ce mariage qui a viré au drame.

Disparue dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, Maëlys est activement recherchée depuis cette date. Si de nombreuses plongées et autre vagues de ratissage sont organisées quotidiennement, une question demeure à l'heure actuelle : pourquoi l'alerte enlèvement n'a pas été déclenchée ?


Depuis son entrée en vigueur en 2006, l’Alerte Enlèvement a été activée à 22 reprises. Le dernier plan en date remontait au mois de juin et à l’enlèvement d’Adam, 5 ans, par son père.

Quatre critères à réunir

Pour que ce dispositif spécial soit activé, quatre conditions doivent être remplies : la personne recherchée doit être mineure, son enlèvement doit être avéré par des témoins, il doit y avoir une dangerosité immédiate pour la vie ou l'intégrité de l'enfant et enfin, la justice doit disposer de signalements concordants.

À lire aussi

Dans le cas de la disparition de Maëlys, âgée de 9 ans, les quatre critères n’étaient pas réunis. Et notamment l’enlèvement avéré. Si la fillette a été vue pour la dernière fois dimanche aux alentours de 3 heures du matin dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, personne n’a assisté à un quelconque enlèvement. D'ailleurs, les invités présents au mariage ont d’abord pensé qu’elle s’était endormie avant de prévenir les forces de l'ordre.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/