1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Bobigny : une greffière soupçonnée d'avoir pris la défense d'un des principaux accusés d'un procès
2 min de lecture

Bobigny : une greffière soupçonnée d'avoir pris la défense d'un des principaux accusés d'un procès

Info RTL INFO RTL - L'avocat de la victime accuse la greffière d'un procès qui s'est tenu en mars d'avoir manqué à son devoir absolu d'impartialité. Il demande un nouveau procès.

Un greffier au Palais de Justice de Nantes, le 28 janvier 2009 (illustration)
Un greffier au Palais de Justice de Nantes, le 28 janvier 2009 (illustration)
Crédit : FRANK PERRY / AFP
Une greffière défendait un accusé soupçonné d'agression sexuelle
01:06
Des accusations jugées mensongères et scandaleuses par maître William Goldnadel, l'avocat de l'agresseur sexuel présumé
00:56
Claire Gaveau
Claire Gaveau

La Cour de cassation est actuellement saisie d'une affaire bien embarrassante par le tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Lors d'un procès tenu en mars dernier dans une affaire d'agressions sexuelles, de violences et de harcèlement sur l'employé d'une entreprise de métallurgie, la greffière de la 14e chambre du tribunal, pourtant garante de la procédure, a cru bon de délivrer une attestation pour prendre la défense d'un des principaux accusés.

Dans son attestation, la greffière, qui est la personne de confiance des juges chargés du dossier, jure avoir déjà vu la victime joyeuse et plaisantant à côté de son bourreau, comme si celle-ci avait finalement tout inventé. "Ce qui est extrêmement gênant, c'est que cette greffière a le dossier entre les mains depuis six mois, qu'elle connaît toutes les pièces de la procédure et puis j'ai la faiblesse de penser qu'elle en discute avec les juges, à la machine à café, au quotidien", a notamment déclaré l'avocat de la victime, Grégory Lévy.

Selon, lui cette attestation fausse totalement les débats. "J'ai, au sein du tribunal, un personnage qui va prendre fait et cause pour mon adversaire et qui est l'oreille du juge tous les jours", a-t-il poursuivi alors qu'il réclame dorénavant un nouveau procès, devant un nouveau tribunal. Et ce afin que le jugement rendu ne soit pas influencé par l'énorme bévue de cette greffière. 

Je suis navré de voir que l'on puisse à ce point-là tordre les faits

William Goldnadel, l'avocat de l'agresseur sexuel présumé

"C'est une funeste plaisanterie parce que mon confère connaissait l’existence de cette attestation anodine d'une greffière qui a parfaitement le droit de le faire. Je suis navré de voir que l'on puisse à ce point-là tordre les faits. D'une part, on a le droit encore de faire une attestation en justice. Et d'autre part, la greffière avait demandé à être déportée. Elle a été jusqu'au bout de son impartialité et de son honnêteté. Ce soupçon n'est pas légitime", explique William Goldnadel, l'avocat de l'agresseur sexuel présumé.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/