1 min de lecture Europe

"Macron est une chance pour la France", affirme le Premier ministre du Luxembourg

INVITÉ RTL - Fiscalité, Europe... Xavier Bettel, Premier ministre du Grand-Duché, rencontre le Président français mardi 20 mars.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
"Macron est une chance pour la France", affirme le Premier ministre du Luxembourg Crédit Image : JOHN THYS / AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Les leaders du Luxembourg ne sont plus persona non grata en France. Henri et Maria-Teresa, le Grand-Duc et la Grande-Duchesse dînent lundi 19 mars avec Emmanuel Macron. Pour cette première visite d'État depuis 1978, ils sont accompagnés par le Premier ministre Xavier Bettel.

Dans l'imaginaire collectif, le Luxembourg est associé aux paradis fiscaux et aux sociétés écrans. Faux, réplique-t-il sur RTL. "Le Luxembourg n'est plus sur aucune liste (de paradis fiscaux, ndlr)", se défend-t-il. Comme la France, "nous sommes pour une imposition des Gafa", ajoute-t-il.

L'Europe est au menu des discussions France-Luxembourg. "Emmanuel Macron est une chance pour la France et pour l'Europe. Il a réussi à faire avancer des dossiers. Il fait partie des moteurs européens", résume l'élu du groupe libéral et démocrate, "partant", dit-il dans Le Monde, "pour dépasser le clivage gauche-droite paralysant".

Outre l'harmonisation fiscale, Xavier Bettel discutera aussi économie avec Emmanuel Macron et notamment de l'amélioration des transports et des infrastructures. En effet, plus de 100.000 frontaliers viennent aujourd'hui travailler chaque jour au Luxembourg.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe France Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants