1 min de lecture Rafale

La France livre à l'Égypte ses trois premiers Rafale

Pour la première fois, les avions de combat jusqu'ici uniquement utilisés par les forces françaises, vont servir une autre armée.

Un Rafale de l'armée de l'air mobilisé pour frapper les troupes de l'EI en Irak.
Un Rafale de l'armée de l'air mobilisé pour frapper les troupes de l'EI en Irak. Crédit : HO / ECPAD / EMA /ARMEE DE L'AIR / AFP
Micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'avion phare de l'entreprise Dassault a pour la première fois été livré à un pays étranger. Trois des 24 appareils ont été remis à l'Égypte lors d'une cérémonie sur la base aérienne d'Istres, dans le Sud de la France, en présence de l'ambassadeur Ehad Badawy. Ils décolleront mardi pour l'Égypte, en pointe de la lutte contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans la région.

Longtemps restée l'unique acheteur du Rafale, la France en a commandé 180 exemplaires, dont 137 ont déjà été livrés. Entrés en service en 2004, les Rafale ont été déployés dès 2007 en Afghanistan et ont été les premiers à intervenir en Libye en 2011. Malgré leurs performances, ces avions de combat ont, pendant une décennie, multiplié les échecs à l'export, avec six déconvenues majeures. La signature du contrat en février avec Le Caire a toutefois rompu la malédiction. 

Malaisie et Émirats arabes unis potentiels nouveaux clients

En plus des Rafale vendus à l'Égypte, le Qatar a ainsi acheté 24 Rafale début juin et l'Inde a annoncé l'achat de 36 appareils en avril. Par ailleurs, deux autres acquéreurs potentiels au moins sont sur les rangs: les Emirats arabes unis, pour le remplacement à terme de 60 Mirage 2000-9, et la Malaisie, qui doit encore lancer un appel d'offres pour l'acquisition de 16 appareils. 


Les 24 Rafale (16 biplaces et 8 monoplaces) achetés par l'Egypte font partie d'une commande de 5,2 milliards d'euros incluant également une frégate multimissions FREMM et des missiles. L'armée égyptienne, qui cherche à diversifier ses sources d'armement aujourd'hui très dépendantes des Etats-Unis, est confrontée à la menace croissante du groupe Etat islamique (EI). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rafale Serge Dassault Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants