1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : une réfugiée attaque les autorités après la mort de son bébé en centre de rétention
1 min de lecture

États-Unis : une réfugiée attaque les autorités après la mort de son bébé en centre de rétention

Une demandeuse d'asile guatémaltèque a demandé réparation aux autorités américaines pour "négligence" après la mort de sa fille âgée de 19 mois, tombée malade dans un centre de rétention au Texas et décédée six semaines après leur sortie, ont indiqué mardi ses avocats.

"Résistez quand ils séparent vos familles", peut-on lire sur cette pancarte brandie aux États-Unis contre la politique migratoire de Donald Trump
"Résistez quand ils séparent vos familles", peut-on lire sur cette pancarte brandie aux États-Unis contre la politique migratoire de Donald Trump
Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP
Cécile De Sèze & AFP

Cette réfugiée guatémaltèque réclame 40 millions de dollars aux autorités américaines. Elle leur reproche la mort de sa fille de 19 mois, après leur placement en centre de rétention pour migrants à Dilley dans le sud du Texas.

Yazmin Juarez, 20 ans, et sa fille Mariee ont été appréhendées en mars 2018 en traversant le fleuve Rio Grande, qui marque en partie la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Elles ont été détenues pendant 20 jours, selon la maman.

En bonne santé à l'arrivée, son enfant souffrait d'une infection respiratoire à la sortie, d'après son avocat, R. Stanton Jones. "Mariee Juarez était une petite fille en bonne santé en entrant à Dilley et, 20 jours plus tard, elle a été libérée gravement malade souffrant d'une infection respiratoire", précise-t-il. 

"Dans la semaine ayant suivi son entrée à Dilley, Mariee avait 40 degrés de fièvre, souffrait de toux, de congestion, de diarrhée et de vomissements", selon le communiqué. Après sa libération, elle a été emmenée dans deux hôpitaux et est décédée le 10 mai

À lire aussi

Aujourd'hui, Yazmin Juarez réclame justice. Si elle ne pourra récupérer sa fille, elle demande réparation à la ville d'Eloy en Arizona "pour cette mort injustifiée", s'élevant donc à 40 millions de dollars. Cette municipalité agit comme intermédiaire entre le gouvernement fédéral et l'entreprise privée qui gère le centre de l'ICE à Dilley, la Corrections Corporation of America (CCA). 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.