3 min de lecture États-Unis

États-Unis : un garçonnet malade meurt dans les bras du Père Noël

Dans le Tennessee, un enfant de 5 ans condamné par la maladie avait un ultime souhait avant de mourir : voir "Santa Claus". L'histoire bouleverse l'Amérique.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Philippe Corbé : aux États-Unis, un garçonnet malade meurt dans les bras du Père Noël Crédit Image : Capture vidéo | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

Eric Schmitt-Matzen est très occupé en ce moment. Forcément, il est Père Noël dans le Tennessee. Cet ancien militaire a une longue et épaisse barbe blanche, dont la moustache s’enroule devant ses joues, des petites lunettes en métal qui laissent apercevoir un regard chaleureux et tendre. 140 kilos de gentillesse. Il y a quelques semaines, son téléphone retentit de sa belle sonnerie Jingle Bells (Vive Le Vent). C’est un appel d’une infirmière qu’il connait.

Elle lui dit que dans son hôpital, il y a un petit garçon de 5 ans, en phase terminale, qui veut plus que tout voir le Père Noël. Ce n’est pas la première fois qu’on le sollicite pour rendre visite à un enfant malade. Il demande juste le temps de récupérer son costume et de l’enfiler. "Pas le temps ! Il faut venir tout de suite, les bretelles suffiront", l’implore l’infirmière. Car chaque minute compte.

"Pas question que tu manques Noël !"

Le Père Noël arrive en quinze minutes. La mère du petit l'attend. Elle a acheté un jouet de la série animée Paw Patrol, dont rêve le petit garçon. Il demande à la famille de ne pas entrer avec lui dans la chambre. Car il sait que si quelqu'un se met à pleurer, il va lui aussi éclater en sanglots. Il entre et découvre le petit allongé, comme s’il allait s’endormir. Il s’assied.

"Quoi, qu’est-ce que j’entends, tu vas manquer Noël ? Mais il n’est pas question que tu manques Noël, tu es le premier de mes lutins", lui lance-t-il. Le garçon est trop faible pour ouvrir lui même le paquet cadeau. Quand il découvre ce qu’il y a à l’intérieur, il sourit au Père Noël et commence à lui raconter sa maladie et ses angoisses.

À lire aussi
Jane Fonda était l'invitée d'honneur du Festival Lumière de Lyon en 2018 climat
États-Unis : Jane Fonda prévoit de se faire arrêter tous les vendredis par la police

Le garçonnet se savait condamné. Il dit au Père Noël, qu’il va mourir, que sa famille l’a prévenu. Il était malheureux de rater Noël. "Comment je peux savoir où je vais aller quand je serai mort ?", demande le petit. Le Père Noël lui répond qu’une fois arrivé là-bas, il n’aura qu’à dire qu’il est "le premier de (ses) lutins, et on le laissera entrer". Alors l’enfant de 5 ans enlace le colosse barbu, qui le serre dans ses bras, tendrement, et sent que le petit corps est en train de s’éteindre. C’est fini.

L'épreuve la plus difficile de sa vie

La maman, qui observe la scène à travers la vitre, entre brusquement en hurlant de chagrin. Le Père Noël s’éloigne. Il laisse la famille vivre dans l’intimité ce moment de douleur qu’elle redoutait. Lui part dans les vestiaires des infirmières, pleurer et pleurer encore. Ça coule toujours lorsqu'il rentre chez lui. Cela dure plusieurs jours.

L’ancien militaire pensait être un dur. Mais c’est l’épreuve la plus difficile de sa vie, ce petit garçon qu’il ne connaissait pas quelques minutes plus tôt et qui meurt dans ses bras. Il a voulu raccrocher son manteau rouge de Père Noël. Mais il a compris que c’est son rôle : donner aux petits un moment de joieC'est ce qu’il a fait pour ce petit garçon, jusqu'à son dernier souffle.

Extrêmement virale, cette histoire a un temps été remise en cause par les médias. Le journal local, Knoxville News Sentinelle, avait décidé de supprimer son article faute de pouvoir contacter la famille. Depuis de nombreux médias se sont emparés de l'affaire. Et la chaîne locale de NBC a affirmé la véracité de cette histoire grâce aux témoignages de plusieurs proches d'Eric Schmitt-Matzen et ce malgré le nom de la famille, le nom de l'hôpital ou encore de l'infirmière qui demeurent inconnus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants