1 min de lecture Faits divers

Canada : un homme disparu depuis cinq ans retrouvé en forêt d'Amazonie

Anton Pilipa avait commencé des traitements psychiatriques pour la schizophrénie avant de disparaître.

Vue aérienne de l'Amazonie (Illustration)
Vue aérienne de l'Amazonie (Illustration) Crédit : SIPA
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Je me disais qu'il était mort, c'était la seule chose qui pouvait expliquer son absence". Lorsque Stefan Pilipa prononce ces mots, son frère vient d'être retrouvé une première fois en novembre 2016 au Brésil tout près de la frontière bolivienne. Anton Pilipa avait disparu en 2012 à Toronto, rapporte le Huffington Post Québec

Au moment de sa disparition, celui qui a aujourd'hui 39 ans avait commencé un traitement psychiatrique pour soigner sa schizophrénie, selon la BBC Brésil. L'ancien humanitaire aurait décidé de partir sans argent, sans bagages et sans papiers d'identité pour visiter la Bibliothèque nationale de la République argentine, à Buenos Aires, révèle le Daily Mail

Mais après un long périple, Anton Pilipa se fait refouler à l'entrée du bâtiment. Il décide alors de rejoindre le Brésil, après être passé par les États-Unis, le Mexique, le Guatemala, le Costa Rica, le Panama et le Venezuela. 

L'homme est finalement retrouvé une première fois fin novembre 2016, mais il s'échappe dès son arrivée à l'hôpital. Puis il est repéré une seconde fois dans la plus grande province du Brésil, l'Amazonas, dont une grande partie est recouverte par la forêt amazonienne. 

Il avait l'air un peu abîmé, on voyait les stigmates de son périple sur son corps

Son frère Stefan
Partager la citation
À lire aussi
La ville de Lorient, dans le Morbihan (Bretagne) faits divers
Lorient : une collision entre deux voitures fait six blessés

La famille lance une campagne de financement participatif pour le rapatrier au Canada. Anton Pilipa est placé dans un institut psychiatrique de Manaus, la capitale de cette province brésilienne. C'est là que viendra le chercher son frère Stefan. "Il avait l'air un peu abîmé, on voyait les stigmates de son périple sur son corps et son visage. Et il avait beaucoup plus de cheveux que la dernière fois que je l'avais vu", détaille ce dernier au Daily Mail.

Anton s'est exprimé à son retour au micro de la BBC. "Je suis très heureux de pouvoir retourner au sein de ma famille", a-t-il déclaré, s'estimant "chanceux d'être en vie". "J'ai réfléchi à beaucoup de choses, j'ai dormi en plain air. C'est une façon très simple de vivre, on a besoin de peu pour vivre", a conclu Anton Pilipa. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Canada Brésil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants