1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les colonies de vacances et camps scouts menacés de disparition
2 min de lecture

Les colonies de vacances et camps scouts menacés de disparition

Les organisateurs de camps scouts et colonies de vacances s'inquiètent de la transcription d'une directive européenne renforçant leurs obligations financières.

Un responsable devant un rassemblement de scouts (illustration)
Un responsable devant un rassemblement de scouts (illustration)
Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Les colonies de vacances et camps scouts menacés de disparition
00:06:01
Arnaud de Béchevel, membre du collectif "Camp Colo", dénonce la directive européenne "Travel"
00:05:56
Clémence Bauduin & AFP

La fin des jolies colonies de vacances ? Une directive européenne "Travel" qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain, inquiète les organisateurs de camps scouts et autres colonies de vacances. Renforçant leurs obligations financières, elle pourrait conduire à assimiler les accueils collectifs de mineurs (ACM) à une activité marchande, selon un responsable du scoutisme français.

Jusqu'à présent, les organisateurs d'ACM sans but lucratif bénéficiaient, pour les séjours sur le territoire français, d'une dérogation à l'obligation de s'immatriculer et de justifier d'une garantie financière. Cette directive européenne de 2015, transposée par une ordonnance et un décret en décembre dernier, met fin à cette exemption, au nom de la protection des consommateurs.

"Il va falloir désormais abonder un fonds de garantie", explique François Mandil, délégué national des Scouts et Guides de France (SGDF, catholiques), le plus important mouvement français de scoutisme, qui revendique plus de 80.000 membres, un nombre en croissance de 30% en dix ans. "Nous, à court terme, cela ne devrait pas nous poser trop de problèmes financièrement, mais la plupart des petits acteurs n'ont pas cette capacité. À moins d'adhérer à un fonds de garantie collective du tourisme, ce qui veut dire perdre son indépendance", estime ce responsable.

La Fédération du scoutisme reçue à Matignon

Pour François Mandil, cette directive "illustre une vision très marchande des accueils pour mineurs à but non lucratif" qui les assimile à du tourisme alors qu'ils sont portés par des "militants de l'éducation populaire". "Être assimilé au tourisme et opérateurs de voyage transformera le champ de l'animation, en augmentant toujours plus les catégories d'enfants n'ayant plus accès aux vacances", fait valoir de son côté le Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC), dont des responsables ont lancé une pétition en ligne ayant recueilli près de 2.000 signatures.

À écouter aussi

La Fédération du scoutisme français, qui rassemble au total près de 130.000 jeunes, a été reçue à Matignon. "Les conseillers du Premier ministre nous ont dit qu'ils avaient conscience du problème et qu'ils cherchaient une solution, mais à ce stade ils n'en ont pas", a indiqué François Mandil, qui garde l'espoir que les structures sans but lucratif seront exclues du champ d'application de la nouvelle directive.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/