1 min de lecture Économie

Le "pacte de responsabilité" repose sur des "socles" déjà existants

La porte-parole du gouvernement a affirmé, ce vendredi à l'issue du Conseil des ministres, que le "pacte de responsabilité" était "une démarche" reposant sur "des socles" déjà mis en place.

Najat Vallaud-Belkacem à la sortie de l'Elysée, le 11 décembre. (archives)
Najat Vallaud-Belkacem à la sortie de l'Elysée, le 11 décembre. (archives) Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Le Président de la République a évoqué pendant le Conseil des ministres en expliquant qu'il s'agissait bien d'une offre faite aux entreprises pour qu'elles puissent embaucher plus facilement, innover davantage", a déclaré, ce vendredi 3 janvier, la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem.

"En contrepartie de ces avantages, de ces efforts réalisés par les entreprises, s'il doit y avoir allègement des charges, il y aura" , a-t-elle poursuivi. "Mais cela passera par un pacte précis, défini en trois moments", selon elle. D'abord "les assises de la fiscalité du mois de janvier, que en particulier est en train de construire".

Trouver d'autres sources de financements

L'objectif est "de voir comment la fiscalité des entreprises peut être davantage mises au service de l'emploi". Ensuite "la saisine que nous avons faite du Haut conseil au financement de la Protection sociale (...), pour voir dans quelle mesure" les financements sociaux "pourraient peser moins sur le travail" et "davantage sur d'autres assiettes", a-t-elle ajouté.

Troisième temps fort en ce début de nouvelle année : "". Selon la porte-parole du gouvernement, celui-ci représent(ait) 4 points de moins à payer pour les entreprises sur les salaires" allant "jusqu'à 2,5 Smic, et qui, cette année, va représenter jusqu'à 6 points d'allègement de charges". La ministre des Droits des femmes poursuit en expliquant que les entreprises concernées auront "une capacité d'embaucher bien plus importante que par le passé". La ministre a indiqué qu'un comité de pilotage se réunirait le 22 janvier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Politique Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants