1 min de lecture SNCM

SNCM : le conseil de surveillance ne renouvelle pas le mandat du directoire

INFO RTL - Le conseil de surveillance a décidé de ne pas renouveler le mandat du directoire et de son président Marc Dufour. Le plan de sauvetage de la compagnie est plus que jamais menacé.

Un bateau de la SNCM à quai dans le port d'Ajaccio, le 20 décembre 2013
Un bateau de la SNCM à quai dans le port d'Ajaccio, le 20 décembre 2013 Crédit : AFP / PASCAL POCHARD CASABIANCA
Etienne Baudu Journaliste RTL

L'avenir de la SNCM est compromis. Réuni à Marseille, le conseil de surveillance a décidé ce lundi 12 mai de ne pas renouveler le mandat du directoire de la compagnie, qui s'achevait fin mai. Comme prévu, Marc Dufour, président du directoire, et son équipe n'ont pas emporté l'adhésion de l'actionnaire principal Transdev. L'État s'est abstenu lors du vote du conseil de surveillance.

Le plan de sauvetage de la compagnie est plus que jamais menacé. Voté en 2013 par les salariés et la plupart des syndicats, dont la CGT, et soutenu à bout de bras par Marc Dufour, il prévoyait l'achat de quatre nouveaux navires, 500 départs volontaires et une semaine de 37 heures au lieu de 35 heures. 

Mais sa mise en oeuvre n'était pas la priorité des principaux actionnaires, plus favorables à l'option du redressement judiciaire. Transdev, emmené par Véolia, souhaite en effet se désengager de l'opérateur historique des lignes Corse-Continent, parfois qualifié de "boulet".

En mars dernier, un plan dénommé "plan croisière" prévoyait ainsi une réduction drastique des emplois, avec, à terme, une très probable liquidation judiciaire. Tous les regards sont désormais braqués vers l'État. En récusant Marc Dufour, difficile de savoir quel avenir il envisage pour la compagnie et ses salariés.

La rédaction vous recommande
>
"Avec cette chute au sommet de l'Everest, je me suis dit je suis en train de mourir" : Marie-Charlotte invitée de #RTLSoir lundi 12 mai 2014 Durée : | Date :
Lire la suite
SNCM Entreprises Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants