2 min de lecture Transports

SNCF : des usagers de la ligne Paris-Rouen-Le Havre font la "grève des billets"

Exaspérés par les retards récurrents et les mauvaises conditions de transports de la ligne Paris-Rouen-Le Havre, des usagers ont décidé de présenter de faux billets aux contrôleurs ce lundi.

Le train intercité SNCF de la ligne Paris-Caen-Cherbourg/Trouville-Deauville entre le 07 juin 2007 en gare de Caen (Illustration).
Le train intercité SNCF de la ligne Paris-Caen-Cherbourg/Trouville-Deauville entre le 07 juin 2007 en gare de Caen (Illustration). Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ce ne sont pas les salariés de la SNCF qui font grève ce lundi 7 septembre, mais ses usagers. Excédés par les retards récurrents et les mauvaises conditions de transports, des usagers de la ligne Paris-Rouen-Le Havre ont répondu à l'appel d'un collectif et ont décidé de présenter aux contrôleurs des billets factices.

Regroupés sur Facebook depuis janvier 2015, ces utilisateurs veulent "arriver à l'heure à la maison, arriver à l'heure au travail explique à France Info le le créateur du collectif  "UsagersSNCF Le Havre-Rouen-Paris", un Rouennais habitué de la ligne ferroviaire depuis 10 ans qui préfère garder l'anonymat.

Calme et courtoisie de rigueur

"À partir de lundi, les voyageurs grévistes - qui se seront acquittés de leur titre de transport - sont invités à présenter un billet factice aux contrôleurs dans le calme et le respect du personnel SNCF", peut-on lire sur la page Facebook. Le faux titre de transport indique "en grève !" en lettres rouges et précise qu'il est "valable sur la ligne merdique". Le collectif se défend néanmoins de toute fraude.


Les protestataires devaient se regrouper dans les wagons de tête, engager le dialogue avec les contrôleurs et "rester calme et courtois". Dans les premiers trains de la matinée ils n'ont pas rencontré de contrôleurs, selon Frédérique B., une porte-parole du mouvement. Mais "toutes les informations ne sont pas encore remontées", a-t-elle indiqué à l'AFP.

La bataille médiatique remportée

À lire aussi
TILT 795x530 RTL Originals
Voyager sans prendre l'avion : pourquoi c'est plus responsable et plus épanouissant

Du côté de la SNCF on a indiqué que "les contrôles ont lieu normalement". "Il n' y a pas eu de consignes de fermeté ou de clémence", a déclaré Christophe Desaulty, responsable de la communication pour la SNCF Normandie, rappelant que la SNCF engage régulièrement le dialogue avec des collectifs d'usagers. Selon Frédérique B., une réunion aurait été obtenue lundi soir ou mardi avec des responsables de la SNCF. "Nous avons déjà gagné la bataille médiatique", s'est-elle félicitée.

Les problèmes de retards et de vétusté des infrastructures et du matériel sur les lignes Intercités entre Paris et la Normandie sont régulièrement dénoncés par des associations d'usagers. Le PDG de la SNCF Guillaume Pepy a reconnu il y a quelques mois que la Normandie avait souffert de la priorité donnée par la compagnie nationale au développement du TGV et que les travaux actuels de modernisation des lignes entraînaient des retards inévitables.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports SNCF Grève
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants