1 min de lecture Réseaux sociaux

Réseaux sociaux : sommes-nous victimes de la quête de perfection ?

Filtres, applis de retouche, photos de vacances... : on vend du rêve dans On est fait pour s'entendre !

On est fait pour s'entendre - Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Réseaux sociaux : sommes-nous victimes de la quête de perfection ? Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Lyana Alameddine

Il est facile de mettre sa vie en scène sur les réseaux sociaux, il est encore plus simple de l'embellir grâce aux filtres et applications de retouche. Tout devient faux ou presque pour favoriser la popularité à travers les likes, vues et commentaires positifs. Affinement du nez et de la silhouette, lissage de la peau, agrandissement des yeux, grossissement des lèvres... : les professionnels de la photo ne sont plus les seuls à pouvoir retravailler une image. Si, dans un premier temps, l'ego se sent valorisé, très vite, la réalité génère des complexes et un affaiblissement de l'estime de soi... 

Invités

- Mickaël Stora, psychologue, psychanalyste et cofondateur de l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines)

- Thu Trinh-Bouvier, experte de la communication digitale, responsable des projets digitaux à la Direction de la communication du Groupe Aéroports de Paris.


- Dr. Grégory Staub, chirurgien esthétique 

Vous souhaitez témoigner ?

À lire aussi
Facebook compte plus de 2,3 milliards d'utilisateurs Connecté
Facebook, Instagram, Twitter... Que faire du compte d'un défunt sur les réseaux sociaux ?

Vous pouvez nous envoyer un mail à l'adresse onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ou ici).

Lire la suite
Réseaux sociaux Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants