1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Puisseguin : des indemnisations inédites pour les victimes et leurs familles
2 min de lecture

Puisseguin : des indemnisations inédites pour les victimes et leurs familles

Info RTL INFO RTL - Huit mois après le tragique accident de Puisseguin en Gironde, dans lequel 43 personnes étaient mortes brûlées vives, un accord-cadre d'indemnisations des victimes sera signé. Pour la première fois, les préjudices d'attente et d'angoisse seront reconnus par les assureurs, en plus des autres indemnisations.

L'avant de l'autocar calciné qui est entré en collision avec un camion à Puisseguin (Gironde) le 23 octobre 2015
L'avant de l'autocar calciné qui est entré en collision avec un camion à Puisseguin (Gironde) le 23 octobre 2015
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Nicolas Burnens & La rédaction numérique de RTL

Le 23 octobre 2015, 43 personnes perdaient la vie dans le dramatique accident de car à Puisseguin (Gironde). Huit mois plus tard, le gouvernement fait un geste pour les victimes et leurs familles qui vont pouvoir percevoir des indemnisations inédites. Pour la première fois, des préjudices d'attente et d'angoisse vont être reconnus grâce à l'accord collectif signé ce 28 juin à Puisseguin entre l'État, les assureurs et le collectif des victimes. "Cet accident collectif terrible exigeait que l'État joue son rôle de facilitateur et permette une indemnisation très favorable pour les victimes", explique Juliette Méadel, secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes, sur RTL.

Chaque parent, conjoint, frère ou sœur de victime(s) recevra 12.000 euros pour le préjudice d'attente, car ils avaient souvent dû patienter des jours avant de connaître le sort de leurs proches. La faute notamment au difficile processus d'identification.

L'enquête se poursuit

40.000 euros seront également versés aux familles des disparus et aux survivants, occupants de l'autocar, qui ont frôlé la mort. Il s'agit du préjudice d'angoisse, une indemnisation importante pour Stéphane Gicquel, membre de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (Fenvac). "C'est profondément réparateur. C'est la reconnaissance de ce qu'ont vécu les victimes et leurs proches. Le fait qu'il y ait ces deux préjudices spécifiques montre la dimension catastrophique de cet événement. C'est à la hauteur du traumatisme provoqué par cet accident", affirme-t-il au micro de RTL.

Mais aujourd'hui, les familles des victimes souhaitent surtout connaître les circonstances exactes du drame. Pourquoi, ce jour-là, l'autocar a pris feu après être entré en collision dans un virage avec un camion ? Le bureau d'enquête sur les accidents de transport terrestre doit rendre ses premières conclusions d'ici la fin de l'été.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/