1 min de lecture Société

Les CRS s'insurgent contre la fiscalisation de leur prime de déplacements

Depuis sa création dans les années 1960, l'indemnité journalière d'absence temporaire (IJAT) n'est pas déclarée au fisc.

Un cordon de CRS , le 18 juin 2014 à Marseille (archives)
Un cordon de CRS , le 18 juin 2014 à Marseille (archives) Crédit : AFP / BERTRAND LANGLOIS
Eleanor Douet
Eléanor Douet
Journaliste

Les CRS ne décolèrent pas depuis qu'ils ont appris que le gouvernement voulait fiscaliser l'indemnité journalière d'absence temporaire (IJAT), augmentant de fait leurs impôts. Cette indemnité de 35 euros par jour, créée en 1961, est touchée par les CRS pour leur absence temporaire lors de leurs déplacements. Depuis 55 ans, cette indemnité n'était pas fiscalisée. Or, il semblerait que la Place Beauvau ait décidé de changer les choses depuis une injonction de la Cour des comptes. "Nous avons reçu un coup de fil du ministère de l'Intérieur pour nous annoncer que l'indemnité versée aux fonctionnaires lorsqu'ils sont en déplacement est désormais fiscalisée", se désole Nicolas Comte, porte-parole du syndicat Unité SGP-police FO.

Et la facture pourrait être salée. En moyenne, un CRS est en déplacement 150 jours par an. À raison de 35 euros par jours, ce sont aujourd'hui 5.000 euros versés par l'administration qui n'entrent pas dans le calcul de l'impôt et qui, dès l'année prochaine, pourraient être fiscalisés. "Pour l’instant, le projet de fiscalisation semble arrêté, on sait qu’il nous pend au nez, mais on ne connaît pas encore les détails de sa mise en œuvre", explique à France 3 Sébastien Lebahy, délégué régional adjoint de l’unité SGP police FO CRS.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Économie Fiscalité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants