1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Eva Joly "déçue" par l'action de François Hollande
1 min de lecture

Eva Joly "déçue" par l'action de François Hollande

INVITÉE RTL - L'ancienne candidate à la présidentielle souhaiterait que le président de la République "revienne à son discours du Bourget".

Eva Joly, invitée de RTL, mercredi 08 janvier 2014
Eva Joly, invitée de RTL, mercredi 08 janvier 2014
Crédit : Damien Rigondeaud / RTL.fr
Eva Joly : "François Hollande ne parle plus à la gauche"
07:19
micros
La rédaction numérique de RTL

Eva Joly n'approuve pas l'action de François Hollande. Invitée de RTL, la membre d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) se dit "déçue" de l'action du président de la République. Selon elle, ce dernier aurait renié ses promesses de campagne. "Il ne parle plus à la gauche, estime-t-elle. J'aimerais qu'il revienne à son discours du Bourget. Je ne comprends pas que l'on puisse se faire élire sur la promesse de combattre la finance et ne pas le faire".

"François Hollande ne parle plus à la gauche"


La candidate à la présidentielle 2012 ajoute que les vœux prononcés par François Hollande "ne comportent pas beaucoup de rêve pour la gauche" : "J'aurais aimé entendre une vision de la société, de la justice. Il n'y a pas eu un mot sur la justice". Eva Joly ne fait pas preuve de plus de clémence envers le pacte de compétitivité proposé par le président de la République. Cette proposition, qui consiste à dire que les entreprises qui créent de l'emploi pourraient bénéficier de réductions de charges, "va dans le sens de ce que tout le monde voudrait : que nous abandonnions notre système social, affirme-t-elle en référence aux écrits de la presse anglo-saxonne à l'encontre de la politique du gouvernement. Je n'aime pas que mon Président aille dans le même sens".

Les ministres EELV ne doivent pas quitter le gouvernement

À lire aussi


Mais un tel flot de critiques ne devrait-il pas mener EELV à quitter la majorité et le gouvernement ? "Les ministres EELV (Cécile Duflot et Pascal Canfin, ndlr) arrachent des concessions sur le logement ou l'aide au développement (...) ce n'est pas rien, estime Eva Joly. Ils sont là pour rappeler que les problèmes environnementaux sont là. La transition écologique se porterait-elle mieux sans ministre écologiste ?"

Selon elle, mener "la transition écologique" est "peut-être la dernière chance de François Hollande de laisser une trace en tant que président de la République".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/