1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La planète Mercure capturée par la sonde Messenger de la NASA
1 min de lecture

La planète Mercure capturée par la sonde Messenger de la NASA

EN IMAGES - En orbite depuis quatre ans autour de Mercure, la sonde Messenger devrait prochainement s'écraser sur la plus petite planète du système solaire. Retour sur ses plus beaux clichés.

Mercure prise le 21 février 2013, les couleurs correspondant aux différents éléments qui la compose
Mercure prise le 21 février 2013, les couleurs correspondant aux différents éléments qui la compose
Crédit : HO / NASA / AFP
Mercure prise le 21 février 2013, les couleurs correspondant aux différents éléments qui la compose
Mercure sous toutes ses formes, un cliché publié le 27 avril 2015
Ce cliché montre au centre un cratère de près de 120 km
Ce cliché montre le cratère Bartok (à gauche) et un autre, beaucoup plus jeune (à droite)
Le cratère Tyagaraja brille de manière hétérogène, montrant les différents éléments qui le compose
Le cratère Lennon, du nom de John Lennon des Beatles
Le cratère Hovnatanian, du nom du peintre arménien Hakop Hovnatanian
Ce "point rouge" est supposé être une éruption volcanique selon la NASA
Mercure prise le 21 février 2013, les couleurs correspondant aux différents éléments qui la compose Crédits : HO / NASA / AFP
Mercure sous toutes ses formes, un cliché publié le 27 avril 2015 Crédits : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington
Ce cliché montre au centre un cratère de près de 120 km Crédits : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington
Ce cliché montre le cratère Bartok (à gauche) et un autre, beaucoup plus jeune (à droite) Crédits : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics
Le cratère Tyagaraja brille de manière hétérogène, montrant les différents éléments qui le compose Crédits : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics
Le cratère Lennon, du nom de John Lennon des Beatles Crédits : NASA/Johns Hopkins Applied Physics Lab/Carnegie Institution
Le cratère Hovnatanian, du nom du peintre arménien Hakop Hovnatanian Crédits : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington
Ce "point rouge" est supposé être une éruption volcanique selon la NASA Crédits : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington
1/1
Fanny Bonjean
Fanny Bonjean

Onze ans après son lancement dans l'espace, la sonde Messenger de la NASA, devrait s'écraser dans les jours qui viennent sur Mercure. Rentrée en orbite le 17 mars 2011, Messenger (MErcury Surface, Space ENvironment, GEochemistry, and Ranging) devait initialement rester un an autour de la planète. Finalement la mission a été prolongée jusqu'à quatre ans mais elle s'achève désormais, la sonde étant à court de carburant.

Durant cette période, Messenger a pris environ 250.000 images de Mercure, la plus petite planète de notre système et la plus proche du Soleil. La NASA en a publié quelques-unes, dont certaines en couleur. Ces couleurs ne correspondent pas à ce que verrait l’œil humain mais à une palette établie par l'agence gouvernementale pour distinguer les différents éléments présents sur la planète.

Les tâches en bleu clair et blanc représentent les jeunes cratères. Le bleu foncé symbolise une matière géologique peu lumineuse présente sur la croûte de la planète. Les zones brunes sont des couches formées par les éruptions de lave.

Les données récoltées par Messenger permettent de conforter l'hypothèse d'une importante présence d'eau sous forme de glace dans les cratères situés dans les zones polaires, qui ne voient jamais le soleil. Les chercheurs ont calculé que si ces glaces étaient étendues sur une superficie équivalente à la capitale américaine Washington (environ 180 km²), l'épaisseur dépasserait trois kilomètres.

Le trajet de Messenger, depuis la Terre jusqu'à Mercure
Le trajet de Messenger, depuis la Terre jusqu'à Mercure
Crédit : AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/