1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Éducation nationale : les classes bilingues ont-elles vraiment été fermées en Île-de-France ?

Éducation nationale : les classes bilingues ont-elles vraiment été fermées en Île-de-France ?

FACT CHECKING - Retour sur une déclaration de la présidente Les Républicains de la région, Valérie Pécresse.

Une classe de collège (Illustration)
Une classe de collège (Illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Éducation nationale : les classes bilingues ont-elles vraiment été fermées en Île-de-France ?
01:19
245300_CINI
Cyprien Cini
Animateur

Valérie Pécresse veut profiter du Brexit pour attirer en Île-de-France les travailleurs et les entreprises jusqu'ici basées à Londres. Pour cela, elle a besoin d'écoles internationales. Du coup, elle a exprimé un regret mardi 28 juin au matin sur RTL. "Nous allons travailler sur les écoles, parce que Najat-Vallaud Belkacem a pris une décision qui, pour moi, va à contresens de l'Histoire, à savoir diminuer les sections internationales en Île-de-France", a lancé au micro d'Olivier Mazerolle la présidente Les Républicains de la région.

L'affirmation est en partie vraie, mais elle mérite d'être grandement nuancée. Dans sa réforme des collèges, la ministre de l'Éducation nationale a effectivement réduit de 30% le nombre de classes bilingues sur l'ensemble du pays. Mais dans l'académie de Paris, par exemple, 100% des sections internationales ont été maintenues. Il n'y a eu aucune fermeture. Dans les deux autres académies franciliennes (Versailles et Créteil), respectivement 81 et 60% des classes ont été conservées.

Cela représente beaucoup moins de fermetures que dans les académies de Caen (qui n'a gardé que 5% de classes internationales) ou de Rennes (25%).

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/