1 min de lecture Mont-Blanc

Deux alpinistes secourus après trois jours sur le Mont-Blanc

Bloqués durant trois jours à 4.362 mètres d'altitude en raison du mauvais temps, deux alpinistes ont été secourus ce mardi matin.

Le Mont Blanc (illustration)
Le Mont Blanc (illustration) Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

C'était inespéré. Après avoir été bloqués durant trois jours à l'abri Vallot (4.362 mètres) sur le Mont-Blanc, deux alpinistes ont finalement été secourus ce mardi matin 28 avril. Les deux hommes originaires des Alpes-Maritimes, un quinquagénaire et son fils d'une vingtaine d'années, effectuaient l'ascension du Mont-Blanc (4.810 mètres) à skis lorsqu'ils ont été surpris par le mauvais temps samedi matin. Ils se sont alors réfugiés dans la cabane Vallot, un abri de secours pour alpinistes en détresse, dépourvu de tout confort.

Les secouristes du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix n'ont pas pu aller les secourir pendant trois jours, en raison d'une météo très difficile. "On avait des rendez-vous téléphoniques trois fois par jour avec eux pour faire le point médicalement, tester leur moral", a expliqué le commandant du PGHM Jean-Baptiste Estachy.

Après une tentative infructueuse dimanche, les deux alpinistes ont finalement été redescendus dans la vallée par hélicoptère mardi matin. "Ils avaient faim et soif évidemment mais ça allait encore", a raconté le commandant Estachy. "Ils avaient rationné leur nourriture", a-t-il précisé. Les deux hommes ont en outre échappé au mal aigu des montagnes, qui peut provoquer nausées et mal de tête, rendant un séjour en altitude insupportable.

Lire la suite
Mont-Blanc Montagne Alpinisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants