1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat en Tunisie : l'assaillant s'est entraîné en Libye
1 min de lecture

Attentat en Tunisie : l'assaillant s'est entraîné en Libye

Le président tunisien a par ailleurs reconnu que les forces de l'ordre n'étaient pas prêtes à l'éventualité d'une attaque sur une plage.

Attentat en Tunisie : la police sera armée dans les stations balnéaires
Attentat en Tunisie : la police sera armée dans les stations balnéaires
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

"Il s'avère qu’il est allé en Libye de manière illégale", a déclaré le secrétaire d’État chargé de la sûreté nationale, Rafik Chelly. L'auteur présumé de l'attentat en Tunisie s'est donc formé au maniement des armes chez le voisin libyen, pays livré au chaos depuis l'intervention militaire en 2011. 

Par ailleurs, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a reconnu dans une interview diffusée mardi que les forces de l'ordre n'étaient pas préparées à l'éventualité d'une attaque sur une plage. "C'est vrai que nous avons été surpris par cette affaire. Ils ont pris des dispositions pour le mois du ramadan mais jamais ils n'avaient pensé que cela devait se faire sur les plages", a-t-il dit alors que trois mois plus tôt le pays avait été victime d'un attentat au musée du Bardo à Tunis. 

#TunisieMoiJyvais

Après le Bardo, des jihadistes avaient menacé de lancer de nouvelles attaques en été, certains détournant la campagne de solidarité avec ce pays en postant ce message sur Twitter: "#TunisieMoiJyvais". Aujourd'hui, beaucoup envoient des messages ironiques sur les réseaux sociaux au sujet de cette campagne de promotion du tourisme tunisien alors que le syndicat des agences de voyages françaises a indiqué enregistrer "80% d'annulations et de demandes pour une autre destination" concernant juillet.

La ministre du Tourisme Selma Elloumi Rekik s'est quant à elle alarmée de l'impact économique de l'attentat. "Il y a des évaluations qui sont faites. On ne peut pas donner de chiffre exact mais il faut compter un manque à gagner d'au moins un milliard de dinars pour l'année (plus de 450 millions d'euros)", a-t-elle dit. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/