2 min de lecture Attentat en Isère

Attentat en Isère : Nicolas Sarkozy réclame "toute la lumière"

Après l'attentat commis dans une usine en Isère, le chef de l'opposition Nicolas Sarkozy réclame un "niveau de vigilance rehaussé".

Nicolas Sarkozy le 12 juin 2015 à Berlin.
Nicolas Sarkozy le 12 juin 2015 à Berlin. Crédit : ODD ANDERSEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, a réclamé ce vendredi 26 juin "solennellement" au gouvernement "de faire toute la lumière" sur les circonstances de l'attentat en Isère et de tirer impérativement toutes les leçons de ce nouvel attentat, en rehaussant notre niveau de vigilance". L'ancien chef de l'État en profite pour rappeler que son parti appelle "depuis plusieurs semaines" le gouvernement "à prendre toutes les mesures indispensables pour assurer la protection de nos compatriotes, dans la continuité des propositions que nous avions formulées"

Nicolas Sarkozy se veut également combatif et déterminé face à une telle attaque : "Par son message, sa mise en scène macabre et sanglante, le ou les auteurs de cet attentat ont déclaré la guerre non seulement à la République et à la démocratie mais à la civilisation". "Nous avons le devoir de nous défendre avec la plus grande détermination. C’est le combat de tous les Républicains", a-t-il ajouté. "Jamais la République ne cédera face à la barbarie terroriste. Nos pensées vont d’abord aux familles, aux proches de la victime et aux blessés", a-t-il aussi dit.

Le retour de la théorie d'une "cinquième colonne"

D'autres membres des Républicains ont également commenté la triste actualité. Alors qu'Alain Juppé a appelé "l'État à tout mettre en œuvre pour protéger ses citoyens" face à la menace terroriste maximum, tandis que Christian Estrosi en a profité pour ressortir sa théorie d'une cinquième colonne islamiste. "Cet attentat dramatique en Isère, si l’auteur est vérifié, rappelle une nouvelle fois présence 5ème colonne en France" a twitté le maire de Nice.

Une théorie également soutenue, toujours sur Twitter par l'eurodéputée Nadine Morano. "Les réseaux dormants en action, la 5eme colonne en marche, que les naïfs prennent conscience de la gravité du terrorisme islamiste en France"

À lire aussi
Des forces de police en charge de l'enquête et de la sécurisation d'Air Products ciblé par un attentat en Isère le 26 juin 2015 Attentat en Isère
Attentat en Isère : "Notre vie a été détruite comme celle des autres victimes", dénonce le fils du chef d'entreprise décapité


L'attaque de "nature terroriste", ainsi que l'a qualifiée François Hollande, est survenue ce matin dans l'usine de Saint-Quentin-Fallavier, faisant un mort, retrouvé décapité, et deux blessés légers. Le chef de l'État a précisé qu'un "véhicule conduit par une personne, peut-être accompagnée d'une autre" a été "projeté à "vive allure" sur un "établissement (industriel) classé Seveso et contenant des bouteilles de gaz (...) juste avant 10h". L'auteur présumé des faits a été arrêté et identifié.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat en Isère Terrorisme Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants