1 min de lecture Attentat à Nice

Attentat à Nice : la une de "Nice-Matin" rend hommage aux 84 victimes

Les noms s'alignent et prennent toute la une du quotidien niçois. Les 84 victimes de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel ont désormais été formellement identifiées.

Les hommages se multiplient à Nice, près de la Promenade des Anglais après l'attentat qui a coûté la vie à 84 personnes, le 14 juillet 2016
Les hommages se multiplient à Nice, près de la Promenade des Anglais après l'attentat qui a coûté la vie à 84 personnes, le 14 juillet 2016 Crédit : Valery HACHE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Une semaine jour pour jour après la tuerie de la Promenade des Anglais, le bilan s'élève à 84 morts et plus de 300 blessés. Les victimes ont été formellement identifiées et ont pu être rendues aux familles. Du côté de l'enquête, Libération révèle, ce jeudi 21 juillet, que des failles dans la sécurité le soir de l'attaque ont été constatées, contrairement aux arguments avancés par le ministère de l'Intérieur. 

Bernard Cazeneuve a ordonné une enquête administrative, et plus précisément une "évaluation technique du dispositif de sécurité et d'ordre public". L'enquête "permettra d'établir la réalité de ce dispositif, alors que des polémiques inutiles se poursuivent", explique-t-il. Le quotidien Nice-Matin a choisi de rendre hommage aux victimes du massacre de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. Sobrement, sur un fond noir s'alignent les prénoms et noms des personnes tuées en lettres blanches

Dans son édition du 21 juillet 2016, l'homme qui a tenté d'arrêter le tueur témoigne : "Il m'a doublé à fond. Il roulait sur le trottoir. J'ai en tête les images des corps qui volaient de partout. J'ai tout de suite compris. (...) Ma femme, derrière moi, me tirait le bras et me demandait où j'allais. Je me suis arrêté. Je lui ai dit : dégage ! Et j'ai accéléré à fond". Il confie qu'il était "prêt à mourir (...) Je me suis fait interpeller par la police, qui devait, logiquement, penser que j'étais un terroriste (...) Et puis quand les choses se sont calmées, on m'a présenté comme étant le témoin principal". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Médias Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants