Euro 2016 : comment André-Pierre Gignac a réussi son pari au Mexique

DÉCRYPTAGE - Parti s'exiler à Tigres dans le championnat mexicain, l'ancien attaquant de l'OM fait partie des 23 joueurs retenus par Didier Deschamps pour disputer l'Euro en France (10 juin-10 juillet).

André-Pierre Gignac avec les Tigres de Monterrey le 14 décembre 2015
Crédit : AFP/Y.Cortez
André-Pierre Gignac avec les Tigres de Monterrey le 14 décembre 2015

Kingsley Coman, Antoine Griezmann, Olivier Giroud, Anthony Martial, Dimitri Payet et André-Pierre Gignac : voici les six attaquants qui conduiront l'équipe de France à partir du 10 juin lors du 15e championnat d'Europe des nations. Rappelé par Didier Deschamps en novembre dernier après plus d'un an d'absence chez les Bleus, l'attaquant de 30 ans avait de nouveau obtenu la confiance de Didier Deschamps lors des deux matches amicaux des 25 et 29 mars contre les Pays-Bas et la Russie. Visiblement, il ne l'a pas déçu.

Cette présence dans la liste des 23 relevait du fantasme il y a plus de six mois. Exilé au Mexique, dans le club de Tigres, depuis l'été 2015 après une dernière saison compliquée à l'Olympique de Marseille, André-Pierre Gignac évolue très loin des regards. Lors de son départ, nombreux sont les observateurs à avoir estimé que l'ancien Toulousain tirait un trait sa carrière internationale et donc sur ses espoirs de disputer l'Euro. Un avis légitime tant il semble difficile d'exister en dehors du microcosme des cinq plus grands championnats européens. Lors de son retour en novembre, il était d'ailleurs devenu le premier joueur de l'histoire des Bleus à être appelé sans évoluer sur le Vieux Continent.

Le malheur des uns...

La cause semblait d'autant plus perdue fin 2014 que la concurrence en attaque est devenue de plus en plus grande. Au-delà des deux habitués de ce secteur que sont Karim Benzema et Olivier Giroud, Antoine Griezmann est devenu incontournable au fil des mois tant en club qu'en sélection, les jeunes Anthony Martial et Kingsley Coman ont explosé au grand jour, Dimitri Payet, Hatem Ben Arfa et Alexandre Lacazette ont enchaîné les prestations de haut niveau ces derniers mois. Mais quand les deux derniers sont "seulement réservistes", comme Kevin Gameiro, Gignac est dans les 23. 

Certes, "Dédé" semble le principal bénéficiaire de la mise à l'écart de Karim Benzema en raison de l'affaire de chantage à la vidéo intime contre Mathieu Valbuena. Mais Gignac a surtout marqué à deux reprises lors des quatre derniers matches des Bleus. D'abord face à l'Allemagne en tant que remplaçant un sombre soir de novembre. Ensuite contre la Russie dans la peu du titulaire à la pointe du 4-3-3 de Deschamps. En outre, son jeu en remise et sa propension à utiliser les espaces sont des armes de premier choix.

Un attaquant au top de sa forme

Sa sélection n'est pas sans rappeler celle de Djibril Cissé, appelé par Raymond Domenech pour disputer la Coupe du monde 2010 alors qu'il évoluait au Panathinaïkos. Comme lui à son époque, André-Pierre Gignac empile les buts de l'autre côté de l'Atlantique. Depuis son arrivée à Tigres, l'un des clubs de la ville de Monterrey, la nouvelle star du championnat mexicain en est à 34 buts marqués en 51 matches. Un très bon bilan comptable sublimé par de belles réalisations qui n'ont pas manqué de faire le tour des réseaux sociaux.

Beaucoup ne manqueront pas de relativiser ces performances en mettant en doute le niveau du championnat mexicain. D'anciens joueurs passés par l'Europe, tels que Ronaldinho, ont pourtant tenu à souligner la compétitivité de ce football au point d'affirmer que la Liga MX n'avait pas grand-chose à envier à la Ligue 1.

>
Le superbe doublé décisif de Gignac !

Le calendrier des Bleus :

30 mai 2016 : France - Cameroun à Nantes (amical) 

4 juin 2016 : France - Écosse à Metz (amical) 
10 juin 2016 : France - Roumanie au Stade de France (Euro 2016) 
15 juin 2016 : France - Albanie à Marseille (Euro 2016) 
19 juin 2016 : France - Suisse à Lille (Euro 2016) 
6 septembre 2016 : Biélorussie - France (éliminatoires Mondial 2018) 
7 octobre 2016 : France - Bulgarie (éliminatoires Mondial 2018) 
10 octobre 2016 : Pays-Bas - France (éliminatoires Mondial 2018) 
13 novembre 2016 : France - Suède (éliminatoires Mondial 2018) 
25 mars 2017 : Luxembourg - France (éliminatoires Mondial 2018) 
31 août 2017 : France - Pays-Bas (éliminatoires Mondial 2018) 
3 septembre 2017 : France - Luxembourg (éliminatoires Mondial 2018) 
6 septembre 2017 : Suède - France (éliminatoires Mondial 2018) 
7 octobre 2017 : Bulgarie - France (éliminatoires Mondial 2018) 
10 octobre 2017 : France - Biélorussie (éliminatoires Mondial 2018)  

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782417347
Euro 2016 : comment André-Pierre Gignac a réussi son pari au Mexique
Euro 2016 : comment André-Pierre Gignac a réussi son pari au Mexique
DÉCRYPTAGE - Parti s'exiler à Tigres dans le championnat mexicain, l'ancien attaquant de l'OM fait partie des 23 joueurs retenus par Didier Deschamps pour disputer l'Euro en France (10 juin-10 juillet).
http://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-comment-andre-pierre-gignac-est-en-train-de-reussir-son-pari-au-mexique-7782417347
2016-03-17 17:27:00
http://media.rtl.fr/cache/sX_SBFS1VJCqsvjuIwNLRQ/330v220-2/online/image/2015/1214/7780845099_andre-pierre-gignac-avec-les-tigres-de-monterrey-le-14-decembre-2015.jpg