6 min de lecture Couple

Couple : comment les hommes gèrent-ils les ruptures ?

ASK A BOY - Les stéréotypes veulent qu'une femme larguée passe des heures en larmes à en parler à ses amis. Qu'en est-il du côté des hommes ?

Entre Nick et Schmidt, deux des garçons de "New Girl", il n'y a pas de tabous
Entre Nick et Schmidt, deux des garçons de "New Girl", il n'y a pas de tabous Crédit : tv.com / FOX
Benjamin Pierret

Le cinéma et la télévision ont fini de nous en convaincre : lorsqu'elles traversent un coup dur, les femmes n'hésitent jamais à solliciter l'aide de leurs copines. Surtout lorsque leur coup dur est une rupture. Les Bridget JonesCarrie Bradshaw et autres Ally McBeal de nos petits et grands écrans n'ont jamais fait preuve de scrupules à composer le numéro d'une amie (ou d'une maman) pour s'épancher sur leurs peines de cœur. Beaucoup moins expansive lorsqu'il s'agit de représenter la vulnérabilité masculine, la pop-culture nous laisse avec une question sans réponse : que font les garçons une fois que leur histoire d'amour est terminée ? 

La rupture et la tristesse constituent-ils des sujets de conversation lorsque les hommes se retrouvent entre eux ? Font-ils preuve de patience face aux malheurs de leurs copains ? Ont-ils même envie de s'en parler ? Pour se faire une idée de ce à quoi ressemble une séparation de l'autre côté, Girls a demandé à quatre garçons comment ils gèrent leurs ruptures. Avec ou sans leurs potes

Dylan : "C'est un thème qu'on aborde peu"

"Globalement, je n'en parle pas énormément. Il y a mon meilleur ami, à qui je me confie beaucoup, mais je rentre nettement moins dans les détails avec le reste de mes potes. C’est un thème qu'on aborde peu. On considère que lorsque l'on se voit, c'est justement pour s'amuser et éviter d'y penser.

À lire aussi
Qu'identifient-ils comme romantique ? couple
On a parlé romantisme avec des garçons

Quand ça ne va pas, mes amis auront plutôt tendance à me proposer d'aller boire un verre. On en parlera un peu, mais synthétiquement. Ce fonctionnement me convient : je suis un type nostalgique mais je ne m'épanche pas beaucoup. Je me dis que ce qui est fait est fait, j'évite de m'étaler et j'essaye de passer à autre chose. Ce qui ne veut pas dire que ça ne me travaille pas : dans un premier temps, je peux passer trois semaines sans rien faire. Et puis je finis par me réveiller

Si nous sommes entre potes, c'est pour déconner

Dylan
Partager la citation

Cependant, il n'y a pas de tabous entre nous : avec mes potes, on se dit tout. Il n'y aucune zone d'ombre. Et ce n'est pas non plus par peur de se montrer vulnérable : si j'ai envie d'en parler pendant une demi heure, ils m'écouteront. On se dit simplement que si on est entre potes, c'est pour déconner. Et je pense que c'est encore plus difficile lorsque c'est l'autre qui nous a largués. Je me dis que je me suis déjà fait jeter, je n'ai pas en plus envie de passer pour une victime." 

Martin : "Je ne sais pas trop y faire"

"Lors des ruptures, les potes ont une faible marge d'action. Ils ne me sont pas d'un grand réconfort. Leur en parler, ça ne fait que remuer le couteau dans la plaie. Je préfère me retrouver avec moi-même et laisser le temps faire son oeuvre. 

Durant ma dernière séparation, eux avaient envie de m'aider. Ils étaient tous là pour moi, à me dire des choses comme 'C'est mieux comme ça', ou 'Elle te faisait du mal'. Mais je savais déjà tout ça. Alors je ne sollicitais pas trop leur aide. De même, quand ce sont des potes qui traversent cette épreuve, je ne sais pas trop y faire. 

Une rupture n'occupe jamais toute la conversation d'une soirée

Martin
Partager la citation

Je connais des garçons qui ont besoin d'attention et qui s'entraident beaucoup. Mais globalement, on n'en parle pas dans les détails. Une rupture n'occupe jamais toute la conversation d'une soirée. Mon silence ne venait pas d'une peur de me montrer vulnérable, parce que le rôle de victime me convenait. Ça vient peut-être d'une pression sociale, parce que les garçons ne sont pas censés dévoiler leurs sentiments. Un jour, j'ai craqué devant un pote. Il a réagi en me disant qu'il fallait que je sois fort et que je ne devais pas pleurer. Je ne pense pas qu'il était mal à l'aise, je pense plutôt qu'il me trouvait ridicule.

La seule chose qui m'aide, c'est d'aller voir ailleurs. C’est le symbole le plus fort du célibat retrouvé : la liberté de coucher avec quelqu'un d'autre. Cela me permet de rebondir. Quand je me suis fait larguer après une relation très longue, je suis resté abstinent pendant 7 mois : j'étais si malheureux que j'étais devenu un repoussoir. C’est pour cela qu'aujourd'hui, je vois plusieurs filles en même temps, au cas où l'une d'entre elles me largue."

Rémi : "J'évite de trop m'éparpiller"

"Quand je fais face à une rupture, je n'en parle qu'à ma petite bande de potes les plus proches. Avec eux, je ne suis pas gêné : nous nous connaissons depuis toujours, nous savons que ça nous arrive d'être sensibles. Mais après avoir vidé mon sac une fois, j'évite de trop m'éparpiller. J'essaye d'aller de l'avant et d'éviter de revenir dessus. 

Quand je les vois, c'est pour me changer les idées. Eux savent aussi que ça ne sert à rien d'en reparler, parce que je ne vais pas bien et qu'ils ne peuvent rien y faire. Alors on passe de bons moments. Parfois, ils y reviennent et me demandent si ça va, mais c'est tout. 

On fait tomber la fierté une fois, et ensuite on essaye de rester dignes

Rémi
Partager la citation

Ça m'est déjà arrivé de me dire que j'avais besoin d'en parler à nouveau. Mais je me disais que tout était déjà dit, et que ça n'aurait servi qu'à rabâcher les mêmes choses et m’enfermer dans ma tristesse. C'est aussi une question de fierté. On en a tous. On la fait tomber une fois parce qu'il le faut, et ensuite on essaye de rester dignes. Je préfère faire abstraction. Je ne trouve pas utile de s'étendre."

Maxence : "C'est difficile d'admettre que tu ne lui convenais pas"

"Je réagis différemment en fonction de la situation. Si c'est moi qui largue, j'irais plutôt voir une amie, pour me justifier encore et entendre une représentante de la gent féminine me dire que je ne suis pas un sale type. Si c'est moi qu'on largue, j'en parlerai plutôt à mes copains. Je suis malheureux, et je compte sur le phénomène de bande et les poncifs un peu beaufs pour me remonter le moral.

Tout de suite après la rupture, ils me posent les questions logistiques : comment c'est arrivé, qui a largué qui... et ça s'arrête là. Tout reste très factuel. Je ne leur raconte pas comment je vis la chose et ils ne me le demandent pas non plus. Si on en parle dans les détails, c'est plus tard et à deux, jamais en bande.

Après une rupture, tu dois te tromper toi-même pour te persuader que tu vas bien.

Maxence
Partager la citation

Face aux copains, j'ai peur de me sentir nul et de m'avouer malheureux. Je préfère me rattacher à un idéal viril, dans lequel c’est l'homme qui domine la relation. C'est difficile d'admettre que tu ne lui convenais pas. Je suis conscient que c’est de l'orgueil ou de l'ego mal placé. Mais après une rupture, tu dois te tromper toi-même pour te persuader que ça va bien. Pour cela, tu dois d'abord tromper tes amis

Après une rupture, j'ai passé des semaines à pleurer chaque matin et chaque soir. Tous les jours en arrivant en cours, je mettais un masque de mec heureux. Personne ne s'en rendait compte. D'ailleurs, je n'ai jamais autant fait la fête qu'à cette période-là. Je n'en parlais pas car je savais que personne ne pouvait m'être d'un quelconque secours."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Couple Amour
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786245939
Couple : comment les hommes gèrent-ils les ruptures ?
Couple : comment les hommes gèrent-ils les ruptures ?
ASK A BOY - Les stéréotypes veulent qu'une femme larguée passe des heures en larmes à en parler à ses amis. Qu'en est-il du côté des hommes ?
http://www.rtl.fr/girls/love/couple-comment-les-hommes-gerent-ils-les-ruptures-7786245939
2016-12-29 07:00:00
http://media.rtl.fr/cache/eNdS8AanQr8uq8VnXkBlUg/330v220-2/online/image/2016/1212/7786247527_entre-nick-et-schmidt-deux-des-garcons-de-new-girl-il-n-y-a-pas-de-tabous.jpg